Nouvelle appellation pour une cause toujours aussi noble

Nouvelle appellation pour une cause toujours aussi noble

Gilles Boily et Daniel Plante sont engagé dans la cause depuis plusieurs années.

Crédit photo : (Photo Trium Médias – Hélène Gagnon)

Le Relais pour la vie, qui a lieu à Saint-Félicien, célébrera son dixième anniversaire, lors de sa prochaine édition, le 9 juin prochain.

Pour s’associer à son secteur, l’organisation a procédé à un changement de nom.

«Maintenant, nous opérons sous l’appellation Relais pour la vie du Haut du Lac. Nous espérons que ce changement nous permettra d’interpeller un plus grand nombre de donateurs, mais également de nouveaux participants», mentionne Daniel Laplante, vice-président de l’organisation.

Pour le comité organisateur, il était incongru que l’activité se nomme Relais pour la vie de Saint-Félicien, alors que le soutien était donné aux gens des MRC Domaine-du-Roy et Maria-Chapdelaine.

L’importance de redonner

Dans les dernières années, l’organisation a décidé de couper dans les dépenses superflues.

«Cette nouvelle gestion fait en sorte que, pour chaque dollar récolté, 96 sous sont redistribués pour aider», précise de président, Gilles Boily.

La somme est partagée en trois tiers: un pour la recherche, un pour la prévention et le dernier pour aider les familles et les gens atteints par le cancer.

«Nous avons travaillé fort pour déduire tous nos coûts. Nos bénévoles sont très actifs et ils n’ont pas peur de réaliser des activités.»

C’est le cas à Sainte-Jeanne d’Arc, où des bénévoles organisent le Bal pour la Vie. Dans le secteur de Saint-Prime, Gilles Boily, organise des soirées des Fêtes pour les PME.

«Nous avons la chance d’avoir des bénévoles qui ne comptent pas leurs heures et qui sont fiers d’offrir des activités et de soutenir la cause en même temps», ajoute M. Laplante.

Sensible

«En 2018, toute la population est touchée, de près ou de loin, par le cancer. Les gens sont sensibles à cette cause.»

La recherche permet de trouver des traitements efficaces qui augmentent les chances de survivre à un cancer. Le taux de survie du cancer de la prostate est maintenant à près de 100% et le cancer du sein à 87%.

«Les statistiques sont encourageantes, mais il y a encore du travail à faire!»

L’organisation proposera plusieurs activités au cours des prochaines semaines. Pour plus de renseignements, il est possible de consulter leur page Facebook.