La division des citoyens de St-André… cadeau du maire M. Duchesne

Rédaction

En réponse au message du maire de St-André, Gérald Duchesne paru dans le journal l’Étoile du Lac de la semaine dernière, nous voulons exprimer au maire de notre municipalité et à ses acolytes que ce n’est pas vrai que les habitants du village ne comprennent pas concernant le dossier de l’église.

Il n’est pas nécessaire de diminuer les citoyens pour rehausser votre image. Nous demandons à M. Duchesne de cesser ses accusations d’incompréhension, car de cette façon, il dénigre l’intelligence des citoyens.

Vous divisez la population en groupes soit les résidents du Petit Rang, de la Martine, les résidents saisonniers et les propriétaires de lots forestiers, qui selon le maire et ses complices, ne devraient pas avoir droit de parole sur ce projet, et comme dernier groupe, les gens du village. Diviser pour mieux régner. Telle semble être votre devise.
Contrairement à ce que M. Duchesne mentionne à qui veut l’entendre, nous avons bien compris que le but de l’exercice est de conserver une bâtisse qui fait partie du patrimoine de la municipalité. Ce que les citoyens demandent, c’est que ce projet soit viable et même permette éventuellement une diminution du taux de taxe.

Nous avons constaté que notre taux de taxes est le deuxième plus haut au Saguenay-Lac-St-Jean. Avec la création de l’usine d’épuration des eaux usées qui s’en vient nous passerons en tête de liste.

Ce n’est pas un fait très élogieux. Le lavage de notre linge sale dans les médias est engendré par l’attitude de Monsieur le maire, car c’est le seul moyen que le groupe de mobilisation a pour se faire entendre des élus, vu le contexte de pandémie. Ce groupe de mobilisation préfèrerait de beaucoup une discussion bidirectionnelle qui n’existe pas pour l’instant.

Roger Villeneuve et Nancy Lapointe, membres du groupe de mobilisation citoyenne de St-André.
Partager cet article