Une pause pour la Mahikan Race?

Une pause pour la Mahikan Race?

La Mahikan Race devrait revenir en 2019.

Crédit photo : Courtoisie

Roberval ne sera pas hôte, cette année, de la Mahikan Race. L’événement, qui avait lieu depuis 2015, ne sera pas présenté cette année pour plusieurs raisons.

Joins au téléphone, Caroline Bouchard, souligne que les promoteurs, Daniela Bardelli et Marco Camilloni, sont toujours intéressés à réaliser cet événement.

Rappelons que la Mahikan Race s’adresse aux cyclistes friands de fatbike. Les compétitions se déroulaient sur deux jours et sur deux circuits, l’un urbain et l’autre en forêt.

«Les promoteurs ne vivent pas au Québec, alors tout repose sur l’équipe locale pour mener la Mahikan Race vers le succès.»

Plusieurs cyclistes de la région participaient à la Mahikan Race.

Succès

Caroline Bouchard et Serge Simard ont donné bénévolement beaucoup de leur temps à la réalisation de cette activité.

«Le succès de la Mahikan Race grandissait année après année. Nous sommes arrivés à un stade où il faut plus que des bénévoles pour coordonner cet événement. J’en ai fait part au promoteur, mais la distance complique le processus.»

«Il faut une ressource pour l’administration, mais également pour la recherche de financement.»

L’équipe locale et les promoteurs ont également eu de la difficulté à s’arrêter sur une date.

«En février, il y a les Jeux olympiques sur le plan international, mais au plan local, il y a aussi la Traversée du lac à vélo. Il y aurait peut-être eu des possibilités en mars.»

Serge Simard, président de l’événement, et les promoteurs Daniela Bardelli et Marco Camilloni.

La Ville toujours intéressée

De son côté, la Ville de Roberval est sans signaux des promoteurs de la Mahikan Race.

Le directeur général, Daniel Gauthier, souligne qu’ils ont fait la demande d’un cadre financier aux promoteurs, mais qu’ils ont reçu, à la place, une revue de presse.

«On veut développer le tourisme d’hiver à Roberval. Cet événement s’inscrit parfaitement dans notre objectif. Nous sommes sans nouvelles des promoteurs, ni de l’équipe locale», souligne le maire Sabin Côté.

Mme Bouchard mentionne que les promoteurs souhaitent revenir à Roberval en 2019, pour la quatrième édition de la Mahikan Race.

«Il est parfois mieux, dans la vie, de prendre une pause d’un an et de revenir après. Nous avons toujours à cœur la Mahikan Race, mais il faut des ressources supplémentaires. C’est ainsi pour plusieurs organisations.»

L’événement se déroulait sur un circuit urbain lors de la première journée de compétition.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des