Comment bien choisir son système de verrouillage ?

Comment bien choisir son système de verrouillage ?

De nos jours, sur le marché, il existe une grande variété de systèmes de verrouillage de porte : à clef, à carte, à code, biométrique, antipanique, etc. Afin de faire un choix éclairé, la première étape — et la plus importante — est de déterminer vos besoins. Il est aussi pertinent de s’informer sur les lois en vigueur. Par la suite, vous voudrez surement comparer les offres des différents fournisseurs. Ces 3 étapes vous permettront de choisir le meilleur système de sécurité pour votre entreprise.

Étape 1 : Déterminer vos besoins

Combien de personnes devront avoir accès à cet espace ? Qui y aura la clef ? Qu’est-ce qui y sera entreposé ? Quel degré de sécurité sera nécessaire ? Est-ce une porte extérieure ou intérieure ? Toutes ces questions doivent être prises en compte lors du choix de votre système de verrouillage. On n’utilisera pas la même clef pour verrouiller le bureau d’un courtier d’assurances que pour un laboratoire de recherche secret, n’est-ce pas ?

Dans une entreprise, on utilisera la clef mécanique lorsqu’un nombre restreint de personnes y ont accès comme un bureau ou une salle d’entreposage de fournitures. Un contrôle des clefs sera nécessaire afin d’éviter qu’elles tombent dans de mauvaises mains. C’est pourquoi plusieurs privilégient maintenant les serrures à code, les cartes magnétiques ou à puces. Ces dernières peuvent être facilement désactivées et reprogrammées dans le cas de perte, de vol ou encore de congédiement.

Pour les endroits à haute sécurité, le système de verrouillage biométrique permettra de vérifier l’identité des gens, avant de leur donner accès à la pièce sécurisée, en procédant à une numérisation des empreintes digitales ou de la rétine de l’œil. Un peu comme on le voit dans les films d’espionnage.

Étape 2 : S’informer sur les lois en vigueur

Selon la vocation de votre immeuble, le Code du bâtiment, le Service des incendies et peut-être même votre municipalité ont mis en place, des lois, des règles et des recommandations pour la sécurité des usagers (employés, visiteurs, locataires, etc.) de votre établissement. Par exemple, les règles d’entreposage de produits dangereux, les portes antipanique obligatoires dans les sorties de secours, etc.

En cas de non-respect de ces normes, les inspecteurs en bâtiment peuvent vous demander de payer une amende ou retarder l’ouverture de votre commerce jusqu’à ce que tous les critères exigés soient respectés. Sans compter les impacts que cela peut avoir sur votre police d’assurance. Respecter ces consignes lors de la construction de votre bâtiment peut vous épargner temps et argent.

Étape 3 : Comparer les offres des différents fournisseurs

Une fois que vous avez bien défini vos besoins et que vous vous êtes assuré de respecter les normes établies, vous pouvez maintenant vous attarder aux questions de proximité, de prix, de garantie, d’impact environnemental, de service après-vente et de service d’entretien offerts par les différents fournisseurs de système de sécurité afin de déterminer l’offre la plus avantageuse pour votre entreprise.

Vous êtes maintenant prêt à faire un choix.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des