Nettoyage de la ventilation : les points d’attention

Nettoyage de la ventilation : les points d’attention

La qualité de l’air dans votre maison ne dépend pas seulement de choix de votre système de ventilation, elle dépend aussi de la qualité de son entretien.

Le petit entretien

Celui-ci doit être fait régulièrement, à tous les quelques jours, voire une fois par semaine. Il s’insère dans vos tâches ménagères habituelles. Il consiste principalement en ces quelques points :

  • Passer l’aspirateur sur les tapis et le balai sur le sol de votre maison. La poussière que vous laissez s’accumuler dans votre maison finit par se retrouver en suspension dans l’air à un moment ou à un autre, que ce soit parce que vous la soulevez en marchant ou parce que le vent lui donne des ailes en s’infiltrant par la fenêtre. Et, lorsqu’elle se retrouve en suspension, elle peut être aspirée à l’intérieur de vos conduits de ventilation où elle sera alors arrêtée par un filtre (qu’elle bouchera en s’accumulant). Ou encore, elle sera assez fine pour passer à travers le filtre en encrassement les conduits, le ventilateur ou les équipements techniques du système de ventilation.
  • Passer l’aspirateur sur les prises d’air et sur les embouchures du système de ventilation. Lorsque la poussière est rendue aussi près des entrées des conduits de ventilation, il s’agit de votre dernière chance pour l’intercepter avant qu’elle n’y entre. Vous pouvez aussi ramasser la poussière à l’aide d’un linge si vous préférez.

Les facteurs influençant la fréquence du grand entretien

Même avec un petit entretien rigoureux, vous ne pourrez pas empêcher toutes les poussières et les saletés de pénétrer dans votre système de ventilation. La fumée et les résidus alimentaires (comme la graisse) dans la cuisine, tout comme l’humidité de la salle de bain, sont aussi des facteurs qui contribuent à encrasser votre système de ventilation.

Mais, ce qui influence le plus la fréquence nécessaire de l’entretien des conduits de ventilation est le nombre d’occupants des lieux et les activités qui s’y déroulent. Par exemple, une famille composée de trois personnes, deux chats, un chien et une perruche produira plus de poussière, de poils et d’autres saletés qu’une autre personne vivant seule. La famille cuisinera aussi probablement plus. Évidemment si la personne vivant seule est fumeuse ou qu’elle a une entreprise à domicile de rénovation de meuble, peut-être la tendance pourrait s’inverser.

La fréquence dépend de la pression à laquelle le système de ventilation est soumis en termes d’exposition à des matières (fumée, humidité, poussière, poils d’animaux, micro-organismes, etc.) qui en s’accumulant peuvent nuire à son fonctionnement.

Le grand entretien

Plus communément appelé le nettoyage de la ventilation, celui-ci a une fréquence qui peut varier de tous les six mois dans certains locaux commerciaux à toutes les quelques années dans les maisons unifamiliales. Il s’agit d’un entretien en profondeur des conduits de ventilation, des filtres, du ventilateur et des équipements techniques. Il s’attaque autant à la poussière qu’à la présence de moisissures et à l’usure ou au bris de pièces d’équipement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires