Ostéopathie et grossesse

Ostéopathie et grossesse

L’ostéopathe est un professionnel qui évalue et rétablit les fonctions de la structure corporelle au moyen de palpations, de mises en tensions et de tests spécifiques. Lors d’une grossesse, le corps subit de nombreux changements au niveau de la posture et de l’équilibre.

Les ostéopathes sont formés pour reconnaître les causes de ces déséquilibres.

Bien que la résistance à ces changements varie d’une femme à l’autre et que chaque grossesse est différente, il n’en demeure pas moins que des transformations musculo-squelettiques, viscérales, neurologiques et hormonales sont bien réelles.

Les bienfaits de l’ostéopathie pour la femme enceinte

Durant une grossesse, le recours à l’ostéopathie permet de traiter l’ensemble des systèmes ou régions du corps qui seront les plus affectés par les changements occasionnés par celle-ci. Ces changements varient selon les différents stades de la grossesse.

Les traitements s’adressant particulièrement aux femmes enceintes visent à soulager les symptômes suivants :

  • douleurs musculaires et articulaires
  • douleurs liées au nerf sciatique (sciatalgie)
  • syndrome du tunnel carpien et de la sinusite de la femme enceinte
  • constipation et reflux gastrique
  • tensions au niveau du bassin et du plancher pelvien
  • lourdeur dans les jambes et apparition de varices
  • troubles digestifs
  • problèmes de circulation
  • maux de tête

 

Par ailleurs, on a pu observer la réduction du temps de travail en cours d’accouchement et de l’utilisation d’interventions avec forceps et ventouses chez les femmes ayant reçu des traitements d’ostéopathie. On note également la réduction des risques de césariennes.

 

L’ostéopathie au cours des deuxième et troisième trimestres de grossesses

Il a été remarqué que les femmes enceintes consultent généralement un ostéopathe au cours des 2e et 3e trimestres de leur grossesse. Au cours de ces 2 trimestres, les symptômes suivants sont prédominants :

  • l’augmentation de la courbure des vertèbres lombaires ;
  • l’élargissement du bassin en proportion directe avec l’augmentation du développement du fœtus ;
  • l’accroissement du volume des seins et le gain de poids ;
  • le relâchement de certaines parties du corps, plus particulièrement au niveau du bassin et de la colonne vertébrale.

 

L’ostéopathie et les douleurs post-partum

En plus d’être bénéfiques tout au long de la grossesse, les traitements prodigués par un ostéopathe peuvent également soulager certaines douleurs post-partum. Il arrive que de nouvelles mères développent certains problèmes physiques. Ceux-ci peuvent être liés à l’accouchement lui-même ainsi qu’aux nouveaux gestes effectués avec le nouveau-né. Il peut également s’agir d’une difficulté qu’éprouve le corps à s’adapter à son nouvel état. Ces douleurs se développent pendant la période post-partum, c’est-à-dire les 6 semaines qui suivent l’accouchement. Or, l’ostéopathe possède les compétences nécessaires pour vous aider à corriger ces mouvements et postures qui vous causent tant de douleurs.

L’ostéopathe vous suit pendant la grossesse et après l’accouchement

La grossesse, de même que l’accouchement, infligent de nombreux changements au corps féminin. L’ostéopathieoffre des solutions de soins permettant d’en assurer un fonctionnement optimal, en plus de jouer un rôle préventif pour des déséquilibres subséquents.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des