Des retards pour le Centre sportif Benoit-Lévesque

Des retards pour le Centre sportif Benoit-Lévesque

Les travaux de réfection de l’aréna de Roberval s’élèvent à plus de 10 M$, mais ils sont partagés avec les gouvernements fédéral et provincial.

Crédit photo : Photo Trium Médias – Hélène Gagnon

Les amateurs de sport de glace seront déçus d’apprendre que le Centre sportif Benoit-Lévesque ne sera pas livré dans les délais.

Alors que les travaux de réfection devaient être complétés à la fin décembre, c’est plutôt vers la fin de janvier et le début de février que les patineurs pourront s’élancer sur la glace.

Le directeur général de la Ville de Roberval, Daniel Gauthier, souligne que les travaux avancent bien.

«L’entrepreneur a rencontré quelques surprises. C’est souvent la réalité quand ont construit à partir d’un bâtiment existant. On le savait et nous avions pris les moyens nécessaires.»

Les extras s’élèvent à environ 350 000 $. Avant de faire les travaux, la Ville avait tout de même budgété une somme de 800 000 $ pour faire face à quelques imprévus.

«À présent, la grande majorité des extras ont été trouvés. Alors, nous n’avons pas à nous inquiéter, car nous avons toujours une grande marge de manœuvre.»

Retard

Lors de l’excavation, pour la mise en place de pieux visant à soutenir les gradins de l’aréna, l’entreprise à rencontrer beaucoup de roc.

«Il y a eu un changement de concept afin de pouvoir accueillir les gradins. Les retards découlent de cet événement.

Gauthier souligne que ces retards ne devraient pas engendrer de frais additionnel pour la Ville. Par contre, le dossier devra être analysé rigoureusement afin de s’en assurer.

Tournoi

La conseillère Marie-Ève Lebel est intervenue afin de savoir si l’organisation de la Ronde Novice-Atome mettait de la pression, pour que l’aréna soit prêt pour la première semaine de février.

Le directeur général a souligné que le directeur des Loisirs avait déjà pris tous les arrangements nécessaires advenant un retard.

«Advenant un retard, nous avons des scénarios A, B et C. Nous avons tout planifié. Si Roberval ne peut pas accueillir le tournoi, ça fonctionnera ailleurs. Notre planification est faite depuis un bon moment.»

M. Gauthier a souligné que, pour avoir un bel aréna, il est nécessaire de vivre avec quelques désagréments.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des