Roberval: Le nouveau conseil dévoile sa stratégie

Roberval: Le nouveau conseil dévoile sa stratégie

Sabin Côté et les élus travailleront afin de freiner le déclin démographique.

Crédit photo : Photo Trium Médias – Hélène Gagnon

Le nouveau conseil élu de Roberval s’est doté d’une vision pour les prochaines années.

«En partant des idées que j’avais proposées lors de la campagne, nous avons discuté avec les conseillers élus de la vision, des objectifs et du plan d’action que nous pourrions adopter», mentionne le maire, Sabin Côté.

Les élus ont préféré opter pour l’échange plutôt que le déploiement d’un plan stratégique.

«Cela nous permet de nous aligner et d’aller tous dans la même direction.»

Enjeux

La vision des élus tire ses grandes lignes des enjeux de la ville.

«Le déclin démographique est l’enjeu principal. Notre souhait est de le freiner.»

Pour cela, les élus ont fait l’analyse de la structure de la démographie.

À Roberval, si nous comparons avec d’autres municipalités, les citoyens sont plus âgés que la moyenne et le revenu moyen est plus faible.

«Nous avons donc décidé que toutes nos actions devraient permettre l’amélioration du volume démographique et la qualité du tissu social.»

Valeurs

Le conseil de ville s’est d’emblée entendu pour préserver l’harmonie, le travail d’équipe, l’ouverture et le dialogue.

«Nous souhaitons travailler dans un contexte positif et constructif. Nous allons prioriser l’économie, le communautaire et les services à la population.»

Ainsi, les conseillers, en fonction de leurs champs de compétences, se sont vu attribuer des comités qui permettront la réalisation de projets.

«Bien entendu, nous allons assurer que financièrement, nous pourrons réaliser ces projets.»

Dossiers à suivre

Les relations avec la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh est un élément important pour le nouveau conseil.

«Il n’y a pas eu de rencontre formelle actuellement. L’invitation a été lancée pour une rencontre.»

Sabin Côté assure suivre le dossier de la négociation. Ce dernier considère que les relations avec les autochtones se sont améliorées et ne peuvent que continuer à s’améliorer.

«Je connais bien la réalité autochtone et la communauté. Comme élu, je souhaite que les relations soient harmonieuses.»

Le maire de Roberval ne semble pas inquiet que les ponts soient rétablis avec la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh.

La Ville de Roberval souhaite voir renaitre l’harmonie avec la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh.