Un site touristique cinq étoiles

Un site touristique cinq étoiles

Le bâtiment Kiwanis est situé à proximité de la plage.

Crédit photo : (Photo Trium Médias – Hélène Gagnon)

La Ville de Roberval a obtenu confirmation que le secteur de la Pointe Scott recèle un potentiel récréotouristique pouvant rivaliser avec les plus grands attraits de la région.

La Ville a confié un mandat à la Corporation du Camping Mont-Plaisant, pour évaluer le potentiel du secteur, qui englobe plusieurs bâtiments et qui offre aussi de beaux points de vue sur le lac Saint-Jean.

«On veut faire du récréotourisme. C’est notre plan. Mais du récréotourisme de quel niveau? N’importe quel parc va attirer des touristes, mais ce n’est pas tous les sites qui vont attirer les touristes en provenance de l’international», mentionne le maire, Sabin Côté.

Idéation

L’analyse dévoile que la Pointe Scott est digne d’un site cinq étoiles.

«Cela symbolise que nous sommes dans la trempe du Jardin zoologique de Saint-Félicien et du Village historique de Val-Jalbert.»

Roberval souhaite donc bonifier l’offre existante, afin de permettre aux touristes de séjourner encore plus longtemps dans le secteur.

Un second mandat pourrait être attribué pour l’idéation et la conception du projet.

«Nous avons déjà des infrastructures sur place. Nous devons nous demander ce que nous allons faire de celles-ci. Il y a le Pavillon Kiwanis, la plage, le curling, le Centre historique et aquatique de Roberval (CHAR) et des mètres carrés de stationnement. Qu’allons-nous faire de tous ces bâtiments? Il y a aussi l’usine de filtration des eaux que nous devrons harmoniser.»

Bien qu’il soit encore tôt, le maire souligne que la Corporation du Camping Mont-Plaisant sera certainement mise à contribution.

«Le camping a fait des investissements majeurs au fil des ans, avec les profits accumulés. La santé financière de cet organisme à but non lucratif, nous place en situation confiance. C’est l’une des raisons qui expliquent que nous travaillons avec eux pour le plan de développement de la Pointe Scott.»

Le site est vaste et malléable. Il n’y a que l’usine de traitement des eaux qui devra obligatoirement s’harmoniser au projet.

Impact économique

Peu importe le projet, le maire souligne que la cible visée est d’attirer de l’argent neuf, pour stimuler l’économie locale.

«Plus l’argent vient de loin, plus nous serons heureux. Alors, plus il y aura des touristes de l’extérieur, mieux ce sera!»

Le CHAR est situé en retrait du site. Ce bâtiment accueillait des organismes communautaires encore tout récemment.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des