Denis Hudon

Le Félicinois Jean-Simon Bélanger poursuivra sa carrière au hockey eu Europe alors qu’il vient de s’entendre pour deux ans avec l’équipe des Français Volants de Paris qui évolue en Division 2.

Celui qui a terminé sa dernière saison avec les Rapides de Grand-Sault au Nouveau-Brunswick de la Ligue de hockey junior des Maritimes au 2e rang des pointeurs avec une fiche de 75 points en 45 parties, a la bougeotte.

« Je suis habitué de jouer un peu partout au Québec comme ailleurs au Canada. Le hockey, c’est ma grande passion. Je suis parti de la maison depuis l’âge de 14 ans. Cette fois, je voulais vivre autre chose et l’Europe était dans ma mire », explique l’attaquant qui ne tient déjà plus en place.

Le joueur de 21 ans désirait plus que tout poursuivre sa carrière sur le Vieux continent.

« J’aime vivre le plus d’expériences possible. C’est jamais trop loin pour moi de jouer au hockey. C’est toujours le fun de vivre des expériences nouvelles ».

Des parents heureux

Les parents de Jean-Simon sont très heureux pour lui, sachant qu’il réalise un autre rêve.

« Ma mère a un peu le cœur gros, mais elle m’appuie, tout comme mon père, à cent pour cent. Ils m’ont toujours entièrement soutenu et c’est d’ailleurs grâce à eux si je suis rendu là où je suis aujourd’hui dans ma carrière ».

Même son de cloche de la part de l’organisation, des coéquipiers et des supporteurs des Rapides de Grand-Sault où les hommages et vœux de succès à l’endroit du Félicinois n’en finissent plus sur les réseaux sociaux.

« C’est très flatteur. Tout le monde m’encourage et souhaite le meilleur pour moi ».

Jean-Simon Bélanger s’envolera pour la France le 25 août pour s’entraîner avec ses nouveaux coéquipiers et amorcer une saison de 18 matchs, en espérant la prolonger en séries, jusqu’en avril.

« J’ai très hâte de jouer sur une patinoire européenne, beaucoup plus grande qu’ici. Il y a beaucoup plus d’espace pour manœuvrer et cela devrait m’avantager. Je vise terminer dans le top trois des pointeurs », poursuit le prolifique attaquant qui a fait tout son hockey mineur dans sa ville natale. Il a ensuite gradué parmi l’élite du hockey toute sa carrière.

En attendant, il ne chôme pas et continue de s’entraîner en gymnase avec acharnement, sous la direction de Mélanie Robillard, du studio Acti-Forme P3M à Saint-Félicien.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des