9e édition de du Tournoi provincial de pétanque des Bleuets

Denis Hudon
9e édition de du Tournoi provincial de pétanque des Bleuets

Roberval attend au-delà de 85 équipes les 28, 29 et 30 juin à l’occasion de la 9e édition du Tournoi provincial de pétanque des Bleuets.

Le vendredi sera réservé à divers jeux (concours de pointage, concours de tirs de boules, etc.) et la moitié des profits sera versée au Havre du Lac-Saint-Jean.

France Guay, l’une des responsables du tournoi, espère verser à l’organisme spécialisé en soins palliatifs pour les personnes malades en phase terminale, environ 6 000 $.

Le tournoi proprement dit se mettra en branle le samedi et se terminera le dimanche.

Encore une fois, on retrouvera une classe pour les femmes, une pour les hommes et une autre pour l’élite de la pétanque. Dans cette dernière classe, ce sont des équipes de deux joueurs. Si le nombre le justifie, il pourrait s’ajouter une classe pour les juniors (jeunes de 7 à 16 ans).

Un volet récréatif est aussi prévu afin de permettre à monsieur et madame tout-le-Monde de s’initier à ce loisir. L’an dernier, pas moins de 22 équipes de trois joueurs avaient apprécié se confronter les uns aux autres dans un cadre purement amical.

10 000 $ en bourses

Le tournoi se déroulera sur le site de la Pointe-Scott (club de curling) où seront aménagés une trentaine de terrains pour accueillir les centaines de mordus de pétanque de la région comme de la province. Des bourses frisant les 10 000 $ seront partagées parmi les meilleurs de chaque classe.

France Guay invite la population locale et régionale à venir encourager les participants et pour les autres à découvrir ce loisir qui est pratiqué un peu partout dans le monde. Des gradins seront d’ailleurs aménagés pour accueillir le public.

« On souhaite que les gens viennent en grand nombre et puissent vivre l’ambiance d’un tournoi de pétanque de cette envergure. Plus d’une trentaine de bénévoles s’activent dès le mois de janvier pour présenter une édition de cette qualité », rappelle France Guay.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des