C’est parti pour une saison de soccer à peu près normale

Denis Hudon
C’est parti pour une saison de soccer à peu près normale
Enfin, les jeunes renouent avec l’action alors que la saison de soccer s’annonce plutôt prometteuse avec le déconfinement en zone jaune. (Photo : courtoisie)

Roberval et Saint-Félicien – Le retour en zone jaune dans la Belle province est porteur de bonnes nouvelles, notamment pour les jeunes qui s’apprêtent à sauter sur les terrains de soccer.

Au Club de soccer de Saint-Félicien, les jeunes joueurs locaux ont commencé à s’entraîner cette semaine. Les groupes en U-13 et plus qui évoluent dans la ligue régionale amorceront leur saison le 21 juin et pour les U-12 et moins, à partir du 28 juin.

Avant la pandémie, le club comptait entre 330 et 350 inscrits et a même frisé les 400 joueurs en 2017. L’an dernier, premier été de COVID-19, le club avait réussi tout de même à recruter environ 150 jeunes. Pour la présente saison, c’est presque 250 inscriptions.

Christine Levasseur est la présidente du soccer mineur à Saint-Félicien qui regroupe aussi des jeunes de Saint-Prime.

« L’an dernier, nous avons perdu l’équivalent de 50 % de notre membership. On récupère cette année environ 30 % de la clientèle. On remonte tranquillement la pente, mais ce sera difficile de revenir au même taux d’adhésion d’avant. Je suis bien contente de voir les jeunes de retour. Ils ont tellement hâte de renouer avec le soccer. On la sent cette fébrilité ».

En mode action à Roberval aussi

À Roberval aussi les jeunes sont en mode action. Ils ont repris l’entraînement la semaine dernière et depuis lundi, ils ont droit à deux pratiques par semaine. Lavraie saison, avec des parties, s’ouvrira le 21 juin pour les 13 ans et plus et le 28 juin pour les 12 ans et moins.

« On a environ 150 à 160 inscriptions cette année, sensiblement le même nombre que l’an passé ou somme toute ça c’était bien passé. Avec les assouplissements en zone jaune, ça s’annonce pour une belle saison de soccer », prédit François Castonguay, président du club.

C’est une baisse de l’ordre de 50 % par rapport à l’avant-pandémie alors que le club attirait entre 280 et 300 jeunes.

« C’est normal que les gens aient changé certaines de leurs habitudes avec la pandémie. Je suis un éternel optimiste et on va travailler à se refaire une base pour assurer une relève ».

Pour lui, le gros avantage cette fois, c’est que les jeunes vivront une saison de soccer à peu près normale. « Les jeunes attendaient ça depuis longtemps ».

Le président s’attend à ce que toutes les équipes disputent entre 12 et 14 parties.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires