Coralie Dion réalise son rêve

Photo de Guillaume Pétrin
Par Guillaume Pétrin
Coralie Dion réalise son rêve
Coralie Dion, nouvelle membre de l’équipe canadienne de sauvetage sportif sur plage. (Photo courtoisie)

Coralie Dion rêvait de se joindre à l’équipe canadienne il y a deux ans. Cet été, elle avait la chance de concrétiser et d’atteindre son but. Mission accomplie!

L’athlète de 17 ans a réalisé son objectif lors des plus récents Championnats canadiens de sauvetage sur plage océanique, qui ont lieu du 23 au 25 août, à Martinique Beach en Nouvelle-Écosse.

« Oui, je suis tellement contente. Ça fait deux ans que je travaille pour ça, et c’est enfin arrivé! »

C’est en partie grâce aux bons résultats obtenus pendant l’épreuve du sauveteur d’acier, qui est aussi sa discipline préférée, qu’elle a obtenu son laissez-passer pour se joindre à l’équipe nationale. Cette épreuve combine des disciplines du sauvetage sportif et l’athlète doit effectuer différentes distances à la nage, en aquaplane et en surf ski selon un parcours prédéterminé.

« J’ai terminé 4e à peu près dans toutes les épreuves sauf celle du sauveteur d’acier où j’ai fini première et au 90 m sprint sur sable où je suis arrivée troisième. Ce fut suffisant pour me classer, car l’an passé, j’avais gagné plusieurs épreuves. »

Lors de l’épreuve de beachflag. (Photo courtoisie)

Son entraîneuse

Son entraîneuse, Stéphanie Labelle, avait peine à contenir sa joie et sa fierté en parlant de l’exploit réalisé par sa jeune protégée. Elle admet même avoir vécu le plus beau moment de sa carrière d’entraîneuse.

« C’est vraiment hot! Ça fait deux ans que l’on travaille avec acharnement. On pensait que cela allait arriver il y a deux ans et on a vécu une déception. Depuis, elle n’a pas chômé et ces derniers mois, on s’entraînait de quatre à cinq fois par semaine en plus des séances de musculation et de course qu’elle faisait à la maison. »

Le jeune athlète entend bien poursuivre sa relation avec sa mentore, avec qui elle vit une belle complicité depuis six ans.

« On s’est connu j’avais 12 ans. J’étais moins mature. C’est elle qui m’a initié au sauvetage. Ça tout de suite cliqué et ça n’a jamais arrêté depuis. On a des objectifs similaires et on s’entend bien. »

Avec le temps, Coralie est même devenue son assistante-entraîneuse. Même si elle croit avoir sa propre façon de faire, elle avoue s’inspirer des méthodes utilisées par Stéphanie.

Pendant l’épreuve du sauveteur d’acier, en pleine transition entre le surfski et l’aquaplane. Une discipline où elle obtient généralement de très bons résultats. (Photo courtoisie)

« Elle a une belle approche avec les jeunes et je la prends en exemple. Elle m’a toujours bien guidé en tant que coach, mais bon, j’ai aussi ma touche personnelle! »

Italie

Le prochain grand rendez-vous sportif auquel Coralie Dion participera sera les championnats mondiaux de sauvetage sportif qui auront lieu à Riccione en Italie en septembre 2020. D’ici là, elle devra poursuivre l’entraînement.

« Pour l’instant, on prend deux semaines de repos et on recommence ensuite en piscine. Je vais avoir aussi des camps avec l’équipe canadienne. Je vais être une des plus vieilles chez les 15-18, donc j’aurai un avantage pour l’expérience. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des