Des efforts, des défis et des passionnés!

Photo de Guillaume Pétrin
Par Guillaume Pétrin
Des efforts, des défis et des passionnés!
(Photo courtoisie)

Les défis à relever d’ici le début de la saison sont nombreux pour le Club Passe-Partout Roberval : négociations avec les propriétaires des terrains; préparations des sentiers et inscriptions en ligne des membres.

Président depuis trois ans du Club Passe-Partout Roberval, Éric Morin ne ménage pas les efforts pour assurer le bon développement du club de motoneige. Heureusement pour lui, il n’est pas seul pour tout accomplir.

« On est dans le jus, la saison n’est pas encore commencée et on a beaucoup à faire. On négocie encore avec certains propriétaires, mais la plupart font de la motoneige, donc ce n’est pas trop problématique. C’est plus difficile dans le secteur de Chambord, car certains ne vivent pas au village. »

Depuis quelques années, le club connaît une croissance dans son nombre de membres. (Photo courtoisie)

Il mentionne qu’il doit même accompagner et aider certains membres dans l’achat en ligne des droits d’accès.

« Il y a beaucoup de gens qui ne sont pas très habiles avec internet. Je dois donc apporter mon ordinateur et m’asseoir avec eux! Ça nous donne plus d’ouvrage, mais si on veut faire attention à nos membres, il faut bien s’en occuper! »

Les efforts semblent porter ses fruits, car l’an passé, 842 motoneigistes étaient membres du Club, comparativement à 575 il y a quatre ans. Éric Morin se demande tout de même si avec cette nouvelle réglementation, le Club ne verra pas son nombre de membres diminuer un peu.

Le président peut compter sur des bénévoles pour l’épauler. « On a une équipe de gens passionnés. Ce n’est pas toujours facile l’implication bénévole. La preuve, il nous manque trois personnes sur notre conseil d’administration. »

Les quatre surfaceuses du Club de Roberval entretiennent les quelque 320 km de sentiers. (Photo courtoisie)

Investissement et financement

Le président affirme que le club de motoneige a généré un revenu de quelque 42 000 $ l’an passé. Tout l’argent récolté est dépensé pour l’entretien des sentiers.

« C’est là que l’argent va. On fait aussi de l’amélioration de certains sentiers. On a aussi acheté un côte-à-côte avec une mini-surfaceuse. On va pouvoir entretenir un des sentiers trois fois par semaine avec. »

Il déplore cependant que les clubs de motoneiges du Lac-Saint-Jean ne reçoivent pas la même aide financière que celles accordées aux clubs du Saguenay.

(Photo courtoisie)

 

La préparation des sentiers est principalement assurée par les bénévoles. (Photo courtoi-sie)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des