La clé du succès passe par le développement au Golf Domaine Lac-Saint-Jean de Saint-Prime

Photo de Denis Hudon
Par Denis Hudon
La clé du succès passe par le développement au Golf Domaine Lac-Saint-Jean de Saint-Prime

Golf Domaine Lac-Saint-Jean de Saint-Prime entend poursuivre le virage qu’il s’est imposé ces dernières années pour faire du développement. Sans parler de nouveau départ, le directeur général Junior Juneau, qui est entré en fonction en mars dernier, croit que le site de Saint-Prime a tous les atouts pour se positionner comme l’un des meilleurs endroits où pratiquer le golf.
« On est reparti sur le bon pied grâce aux efforts des dernières années. Notre objectif est de positionner le club tant au régional qu’au provincial. Il y a beaucoup de touristes qui passent devant chez nous. Il faut trouver une façon de les faire venir à notre site, qui est unique par son emplacement sur le bord du lac Saint-Jean et ses facilités » dit Junior Juneau.
Golf Domaine Lac-Saint-Jean a terminé la dernière saison avec environ 170 membres, incluant les 125 membres adultes.
« On peut augmenter le nombre de nos membres, mais tout aussi important est d’augmenter le nombre de parties jouées. Ce sont des revenus supplémentaires. Les forfaits sont un excellent moyen pour atteindre cet objectif. »
Golf Domaine du Lac-Saint-Jean veut poursuivre sur la voie du développement.
« C’est bien de réduire ses dépenses, mais cela a ses limites. Pour pouvoir se développer, il faut augmenter aussi les revenus. Et pour cela, il faut élargir notre offre de services. C’est là-dessus que nous travaillons ».
Les difficultés derrière
Après des années de vaches maigres, accumulant une dette de l’ordre de 700 000 $, l’empêchant ainsi de tout développement, les administrateurs ont mis la main à la pâte et retourné la situation qui laisse apparaître un bien meilleur avenir. Un plan de redressement qui a cours depuis 2015.
Il aura fallu procéder toutefois à la vente de seize terrains pour éponger cette dette, avant de pouvoir relancer les activités du golf à Saint-Prime. La MRC Domaine-du-Roy et la Municipalité de Saint-Prime sont aussi partie prenante, avec des contributions annuelles respectives de 35 000 $ et 20 000$. Des ententes renouvelables une fois arrivées à terme.
Il ne reste plus que deux terrains à vendre pour fermer ce dossier. L’un est en processus.

Le nouveau directeur général de Golf Domaine Lac-Saint-Jean de Saint-Prime, Junior Juneau, prône le développement comme gage de succès. (Photo courtoisie)

À la conquête de nouvelles clientèles

Dénicher de nouvelles clientèles, plus facile à dire qu’à faire. Golf Domaine Lac-Saint-Jean croit que c’est dans cette voie qu’il faut poursuivre afin de lui assurer un bel avenir.
« Nous regardons cette année du côté des entreprises de notre territoire. On veut leur offrir la chance de jouer et de découvrir le golf, par le biais de leurs employés, avec différents forfaits. Si on allait chercher une quinzaine d’entreprises, je pense que c’est réalisable », estime Junior Juneau.
La clientèle féminine est aussi dans la mire de Golf Domaine Lac-Saint-Jean. Cette clientèle représente environ le quart des effectifs.
« Déjà nos Mercredis des dames donnent de bons résultats. L’an dernier, on retrouvait par mercredi de 15 à 20 femmes et on veut accentuer encore ».
L’école
Les jeunes représentent aussi la voie de l’avenir. Avec une population vieillissante, il est impératif de viser à renouveler la clientèle.
L’an dernier, Saint-Prime comptait 70 jeunes de 7 à 18 ans.
« On continue de travailler à intéresser le plus de jeunes possible au golf. Une façon efficace, bien que ce soit du long terme, c’est de nous tourner vers les écoles primaires et secondaires. Plus un enfant découvre un sport jeune, plus il y a de chance qu’il y adhère s’il aime le sport en question. Il faut toutefois lui en donner la chance », conclut Junior Juneau.<@Rb>D.H.<@$p>]]>

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des