La pétanque juste pour le plaisir

Denis Hudon
La pétanque juste pour le plaisir
Rien n’arrête les mordus de la pétanque à Saint-Félicien. Pas même la pandémie. (Photo : tirée de Facebook)

Pas de ligues, pas de tournois cet été, qu’à cela ne tienne, à Saint-Félicien on joue à la pétanque pour le plaisir. La COVID-19 a peut-être modifié les habitudes, mais n’aura en rien enlevé à la détermination et à la passion des joueurs de boules.

Raynald Gagnon est le président du club de pétanque Roule ta boule.

« On se retrouve une cinquantaine de joueurs les mardis et jeudis en soirée. C’est le maximum prévu pour les rassemblements par la direction de la santé publique ».

La pétanque demeure toujours très populaire dans la région. C’est aussi au Saguenay-Lac-Saint-Jean qu’on retrouve le plus grand nombre de membres joueurs au sein de la Fédération de pétanque du Québec, près de 600, selon la présidente régionale la Robervaloise Chantale Tardif. L’an passé, le club félicinois comptait une centaine de joueurs, été comme hiver.

« On ne vend pas non plus de cartes de membres de la Fédération de pétanque du Québec cette année. Les gens viennent jouer parce qu’ils aiment ce loisir et ont besoin de se rencontrer. On dispose de douze terrains de boules dans le quartier Sainte-Monique, mais on n’en utilise seulement six pour respecter la distanciation sociale. C’est toujours plein », poursuit le président.

Le lavage de mains est obligatoire et le bloc sanitaire est ouvert, avec une surveillance.

Projet de boulodrome réactivé

Par ailleurs, le club félicinois veut réactiver son projet de faire construire un boulodrome, dans le secteur du Centre récréatif Marianne-Saint-Gelais, du Cégep et de la Polyvalente des Quatre-Vents.

« La Ville a refusé l’an dernier, sans doute parce que les budgets ne le permettaient pas, mais on veut revenir à la charge. L’emplacement pourrait en même temps attirer la jeunesse avec les étudiants dans ce secteur et les sports à l’aréna », dit Raynald Gagnon.

D’ailleurs, celui-ci aimerait bien rajeunir la clientèle et ainsi assurer une relève à long terme.

Idéalement, le club souhaiterait un projet de 10 à 12 allées, à tout le moins huit pour pouvoir tenir des tournois régionaux et provinciaux.

Roberval

À Roberval, la saison estivale de pétanque a été tout simplement annulée en raison de la COVID-19. Il y a bien quelques mordus qui jouent de temps à autre, mais rien de structuré.

Le Tournoi des Bleuets, le gros événement pétanque de l’année, ne peut se tenir cet été, avec l’annulation de la Traversée internationale du lac Saint-Jean. L’an dernier, quelque 300 joueurs provenant d’un peu partout au Québec s’y étaient donné rendez-vous.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des