La Traversée du lac à vélo en voie de revenir en 2020

Par Serge Tremblay
La Traversée du lac à vélo en voie de revenir en 2020
(Photo : courtoisie - Martin Gaudreault)

Même si la Véloroute des Bleuets s’est retirée du dossier, la Traversée du lac à vélo est en voie de revenir. Les signaux sont positifs quant à la tenue d’une nouvelle édition en février 2020 et une annonce officielle devrait survenir au cours des prochaines semaines.

« Il n’y a pas péril en la demeure autant qu’une nécessité d’avoir une nouvelle approche. On se donne jusqu’au 11 décembre pour obtenir les confirmations des partenaires financiers publics. On devrait pouvoir tenir une conférence de presse dans la semaine du 16 décembre pour annoncer l’édition 2020 et les nouveautés proposées pour l’événement », indiquait, au début de décembre,  le maire de Roberval, Sabin Côté.

Celui-ci assure que l’ensemble des élus et décideurs politiques des MRC du Domaine-du-Roy et de Maria-Chapdelaine sont sur la même longueur d’onde quant à l’importance de l’événement pour le Lac-Saint-Jean.

« Tout le monde souhaite le maintien de cette activité-là. Le tourisme d’aventure est un créneau porteur, alors c’est important de préserver cet actif. Cela nous a aussi permis de développer d’autres produits, comme le sentier de la Marche de l’empereur que l’on a entretenu l’hiver dernier ou encore la location de fatbike, qui a été un hit. »

Départ à Vauvert

Parmi les nouveautés, on entend proposer un départ à partir de Vauvert plutôt que de Péribonka.

« On m’a effectivement approché pour que la zone de départ ait lieu à Vauvert. Nous, on entend être un facilitateur pour assurer les besoins en équipements et en infrastructures pour garantir une bonne qualité de services », mentionne Jeannot Tremblay, directeur général de Tourisme Dolbeau-Mistassini.

Il estime que la Traversée du lac à vélo, avec la notoriété internationale qu’elle a su développer, constitue un événement trop important pour qu’on le perde.

« On n’a pas les moyens, au Lac-Saint-Jean, de perdre une activité qui nous permet de vendre notre région à l’intérieur du Québec et même à l’extérieur du Québec. Il faut maintenir nos acquis et c’est un défi en soi. »

Par ailleurs, le comité qui planche sur le retour de la Traversée souhaite avoir des retombées davantage territoriales. Entre autres, on aimerait inclure la communauté de Mashteuiatsh, qui pourrait être un atout pour la commercialisation de la destination.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des