Le Club Robi solidement implanté dans son milieu

Denis Hudon
Le Club Robi solidement implanté dans son milieu

Peu d’organisations en loisirs et sports ont la chance d’attirer chaque année autant de  membres que le club de gymnastique artistique Robi de Roberval. Avec ses 240 membres encore cette année, la gymnastique se porte bien dans la MRC Domaine-du-Roy.

Les membres proviennent majoritairement de Roberval, mais on y vient aussi des quatre coins du territoire du Domaine-du-Roy.

Serge Girard a fondé le Club Robi, en 1980. À l’origine, le club de gymnastique en était un pour les garçons. La popularité du hockey étant ce qu’elle a toujours été, plusieurs ont délaissé en chemin la gymnastique pour ce sport. C’est ainsi que le club est devenu rapidement un lieu de gymnastique entièrement pour les filles.

Endroit de rêve

« Nous avons un endroit exceptionnel pour la gymnastique avec notre local à l’ancienne église Saint-Jean-de-Brébeuf, depuis 2015. La Ville et le maire de l’époque Guy Larouche ont fait tout un travail et par le fait même ont su préserver un édifice patrimonial important pour la communauté. L’éclairage de jour est unique ».

Après sa retraite professionnelle, en 2013, Serge Girard est revenu au Club Robi pour redonner aux jeunes. Il seconde l’entraîneure en chef Laura Langlais. Pascale Lavertu est entraîneure au régional. Robi, c’est cinq entraîneurs pour le volet compétitif (35 à 40 jeunes) et plusieurs autres pour le volet récréatif (200 jeunes environ).

La sécurité avant tout

On sait que les équipements en gymnastique évoluent sans cesse et sont généralement onéreux. Le club s’assure d’investir régulièrement et selon ses moyens. Même que parfois, on y trouve des aubaines.

Dans les plus récentes acquisitions, Robi a acheté six matelas de réception à 3 000 $ l’unité. Il a même pu racheter d’un autre club une surface à rebonds flambant neuve, mais à rabais, d’une valeur de 20 000 $.

« On s’assure que nos jeunes soient bien encadrés et évoluent dans un environnement sécuritaire. »

Recrutement

« On n’a pas vraiment de difficulté à recruter des jeunes. La gymnastique est toujours populaire. Les gens suivent beaucoup la gymnastique lors des olympiques, par exemple. »

À un point tel que la plage horaire pour la gymnastique à Roberval est au maximum de sa capacité.

La discipline attire aussi pour ses aptitudes physiques et ses bienfaits sur le corps et l’esprit: agilité, flexibilité, souplesse, puissance, endurance, coordination, équilibre, créativité, etc.

« Pour recruter les entraîneurs, là, c’est une autre paire de manches, même si jusqu’à maintenant on s’en tire plutôt bien », explique Serge Girard.

Première invitation provinciale de gymnastique de la saison

Trois filles du Club Robi s’illustrent

Trois membres du Club de gymnastique artistique Robi de Roberval ont fait belle figure à la Première invitation provinciale de la saison qui se tenait à Saint-Hubert et organisée par le club local Gym Richelieu.

Roxane Gagnon (13-14 ans) a terminé première à la poutre, huitième au saut, dixième aux barres pour repartir première au total de tous les appareils.

Chloé Labrecque (15 ans et plus) a obtenu une deuxième place aux barres, sixième place à la poutre pour une huitième place au total des appareils.

Éveline Grenier (11-12 ans) obtient une quatrième place au sol, une cinquième place aux barres et une neuvième place à la poutre pour une septième position au total des appareils.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des