L'Ultramarathon LEUCAN s'amène au Lac-Saint-Jean

Photo de helene_gagnon
Par helene_gagnon
L'Ultramarathon LEUCAN s'amène au Lac-Saint-Jean

<![CDATA[

Pour sa 4e édition, l’Ultramarathon prendra les allures d’une grande fête. Pour une première année, les quatre coureurs entameront une boucle de plus de 200 km autour du Lac-Saint-Jean, afin de rallier un plus grand nombre de personnes à la cause de LEUCAN, mais également afin de promouvoir l’activité physique.

Richard Courchesne, Pascal Morin, Donald Dubois et Dave McMullen entameront leur course à relais le 9 mai à 6 h à l’intersection des routes menant vers Saint-Bruno et Alma. Un premier arrêt s’effectuera à 8 h au Séminaire Marie-Reine du Clergé. À l’arrivée du premier coureur, les jeunes pourront courir sur un parcours préparé par leur enseignant.

Par la suite, une dizaine de personnes, autant des jeunes que des membres du personnel, se feront raser pour la cause de LEUCAN : « Lors de cet arrêt, nous allons également en profiter pour dévoiler le montant amassé. Par la suite, nous allons poursuivre notre route vers la Cité étudiante de Roberval », mentionne Dave McMullen.

Lors de cet arrêt à Roberval, vers midi, quatre personnes se feront raser les cheveux. Encore là, les jeunes seront invités à courir sur un parcours réalisé par leur enseignant : « Nous souhaitons créer un grand « happening » à chacun de nos arrêts. Nous voulons que les étudiants, mais également la population se relie à cette cause », mentionne M. McMullen.

À 14 h, la caravane et un coureur seront présents à la Polyvalente Jean-Dolbeau : « Comme il nous est impossible de franchir la distance Roberval – Dolbeau en moins de deux heures, nous avons décidé d’y envoyer directement un coureur. Ainsi, en milieu d’après-midi, les gens pourront l’accueillir. Sur place, 17 personnes ont accepté de se faire raser les cheveux », ajoute-t-il.

Lors du 9 mai, les coureurs parcourront environ 150 km. C’est de nuit qu’ils réaliseront le parcours séparant Dolbeau de la Polyvalente Charles-Gravel.

Le groupe rejoindra finalement l’Odyssée Dominique-Racine le 10 mai : « En deux jours, nous comptons atteindre plus de 5 000 personnes. Nous savons que nous toucherons de nombreuses personnes. Les 34 têtes rasées ainsi que l’achat de nos kilomètres par les entreprises nous permettra, je l’espère, d’atteindre notre objectif. De plus, à notre arrivée au Saguenay, un groupe composé de 35 cyclistes entamera le même parcours que nous avons fait la veille. Nous espérons que toute cette mobilisation permettra de recueillir 20 000 $ pour Leucan », conclut Dave McMullen.

« Les jeunes sont très impliqués dans l’aboutissement et la réussite de l’Ultramarathon. Nous voulons non seulement amasser de l’argent pour LEUCAN, mais aussi encourager la pratique d’activités sportives. Jamais nous n’aurions cru qu’à la quatrième année seulement que ce défi prendrait autant d’ampleur. Un »happening » est en voie de se créer », s’est réjoui monsieur McMullen.

Le Journal L’Étoile du Lac, un média de Transcontinental.

]]>

Partager cet article