Roberval veut sa piscine intérieure semi-olympique

Photo de dhudon
Par dhudon
Roberval veut sa piscine intérieure semi-olympique
Une nouvelle piscine intérieure ne sera pas un luxe pour Roberval, un projet sur lequel planche la Municipalité. (Photo : Courtoisie)

Le maire de Roberval Sabin Côté souhaite déposer un projet d’une nouvelle piscine intérieure avant la fin de son présent mandat alors que les prochaines élections municipales sont fixées à novembre 2021.

La Ville avait approché la C.S. du Pays-des-Bleuets, à qui appartient l’actuelle piscine à la Cité Étudiante, pour regarder différents scénarios. C’était avant que les commissions scolaires soient abolies et remplacées par des Centres de services scolaires.

« Nous sommes toujours très actifs dans ce dossier. On discute avec divers partenaires potentiels ainsi qu’avec un comité consultatif pour les devis techniques et on attend de voir quels programmes gouvernementaux pourraient nous permettre de réaliser ce projet ».

Pour lui, il ne fait aucun doute que sa municipalité doit avoir sa piscine intérieure répondant à toutes les normes, Roberval étant la Capitale mondiale de la natation en eau libre. D’autant plus que la piscine actuelle de la Cité Étudiante date déjà d’une quarantaine d’années, donc en fin de vie utile.

« Ce qu’on vise pour Roberval, c’est un projet réaliste qui répondra à la fois aux besoins des divers utilisateurs et à la capacité de payer de nos contribuables. Tout l’enjeu du projet est là. On ne veut pas dépasser le cap des 10 M$ et même un peu en deçà », insiste le maire Côté.

Horizon 2023-2024

La Ville veut une piscine aux dimensions reconnues pour tenir et présenter des compétitions régionales et provinciales. Une piscine semi-olympique de 25 mètres de long avec préférablement huit couloirs.

Une nouvelle piscine dans un horizon 2023-2024 est réaliste, selon le maire Côté.

Quant à la localisation de la nouvelle piscine, elle doit demeurer selon lui adjacente à la polyvalente qui dispose déjà d’atouts et infrastructures connexes (vestiaires, blocs sanitaires, gymnases, etc.). C’est aussi dans ce quartier que sont concentrées les principales infrastructures sportives de la ville avec l’aréna, le terrain de balle, les terrains de tennis et autres.

La formule de financement 1/3-1/3-1/3 ((municipalité-Québec-Ottawa) est privilégiée, mais le projet pourrait s’adjoindre d’autres partenaires, considérant qu’un tel équipement est supra-local et peut desservir aussi des populations environnantes.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires