Saint-Prime et Chambord : Saison de rêve pour les clubs de golf

Denis Hudon
Saint-Prime et Chambord : Saison de rêve pour les clubs de golf

Golf Saint-Prime-sur-le-lac est sur le point de conclure sa meilleure saison avec tout près de 22 000 parties jouées. Le club a même dépassé son objectif initial qui était fixé à 20 000 parties.

Le directeur général, Junior Juneau, parle d’une excellente saison. Le printemps hâtif a permis aux joueurs de s’élancer sur les verts dès le 23 avril, presque un mois plus tôt que l’année dernière.

La température est un facteur qui a largement contribué à ce succès, mais il n’est pas le seul. Le golf gagne en popularité depuis quelques années et la pandémie n’a fait qu’accentuer ce phénomène.

« Ç’a été une saison de golf au-delà de toutes nos attentes. Le mois de septembre est plus froid jusqu’à maintenant, mais au global, le bilan est très bon », lance Junior Juneau.

En nombre de parties jouées, c’est une augmentation de l’ordre de 20 % par rapport à 2020, alors qu’il s’était disputé 18 700 parties de golf. Une progression continue à ce chapitre avec 17 000 parties jouées en 2019 contre 13 500 en 2018.

« Le golf a été le premier sport à se déconfiner pendant la pandémie. Ajoutons l’ouverture cette année de notre Centre de développement Desjardins, les astres étaient bien alignés. On ne pouvait avoir un meilleur timing que ça ».

Golf Saint-Prime-sur-le Lac veut continuer sur cette vague d’engouement dans les prochaines années, avec un objectif d’atteindre le plateau des 25 000 parties par an.

À elle seule, la clientèle touristique hors Saguenay-Lac-Saint-Jean représente cette année 15 % de toutes les parties jouées, soit 3 000 environ.

Le club compte 190 membres réguliers contre 159 membres en 2020.

Fort achalandage aussi à Chambord

Au Club de golf des cèdres à Chambord, là aussi les golfeurs ont été au rendez-vous cet été.

Géré depuis quatre ans par la Coop de solidarité pavillon du golf, le club enregistre une hausse d’environ 25 membres pour atteindre les 164.

« À l’ouverture de notre saison en avril, nous avions déjà vendu 85 cartes de saison, environ la moitié de notre membership annuel. On devrait dépasser les 9 000 passages sur notre terrain d’ici à la fin de la saison, ce qui sera près de 2 500 entrées de plus que l’an dernier », révèle le président Gérard Lavoie.

La Coop veut par ailleurs diversifier l’offre de service sur le site avec l’implantation d’un centre d’interprétation sur la forêt boréale. Un projet qui s’inscrit dans les orientations 2022 de la Coop.

« On sait que l’achalandage est plus tranquille en septembre et octobre. On pourrait faire de l’interprétation sur la flore, la faune et les animaux, sous forme de rallye ou autrement et ainsi élargir notre clientèle. »

 

 

Partager cet article