Tir de 4 X 4 à Roberval : une journée pour Martin Boutin

Par chantalepotvin
Tir de 4 X 4 à Roberval : une journée pour Martin Boutin

<![CDATA[

Une compétition provinciale de tirs de 4X4 a eu lieu le 18 septembre dernier, dans le Parc industriel de Roberval. Tous les profits de la journée, soit 3 500 $, vont être remis officiellement à Martin Boutin, lors du souper spaghetti du 25 septembre prochain.

En tout, 44 coureurs s’étaient déplacés de partout au Québec pour participer à l’événement : « Parmi tous ces coureurs de haut calibre, nous en avons beaucoup de l’Estrie et du Saguenay—Lac-Saint-Jean. Aussi, Martin Boutin n’est pas la première cause pour laquelle le Club de tir 4 X 4 remet ses profits », a commenté Rock Niquet.

 

De plus, malgré la température maussade et très fraîche, il y avait au moins 600 spectateurs installés dans les estrades. Le comité organisateur de cette journée de tirs se composait de Jean-François Perron, Rock Niquet, Régis Murray et Sylvain Perron.

Les résultats

Dans la Classe 6100 livres Stock, le gagnant est Daniel Guay de Roberval qui a traîné la boîte de 23 000 livres sur 146,9 pieds. Pour la classe 660 livres Pro-Stock, Martin Laflamme de Roberval a remporté la compétition avec 187 pieds. Dans la classe 6200 livres modifié, Robert Dallaire de Sainte-Hedwidge a roulé la charge sur 244,6 pieds. Dans la classe Diesel, Jean-François Perron de Roberval a remporté la palme avec 198,4 pieds.

 

Pour les coureurs de la classe Super Modifié, Evans Maltais de Dolbeau est sorti de la piste, c’est-à-dire qu’il a roulé plus de 250 pieds. Il a finalement enregistré 296,9 pieds. « Dans cette classe, 1000 $ de bourses ont été remis et les coureurs ont tous redonné leurs bourses. Malgré leurs dépenses, les gens ont eu cette générosité, je n’en reviens tout simplement pas. Après avoir offert 2200 $ de bourses, les coureurs ont remis 1700 $ de ces mêmes bourses pour la cause de Martin Boutin », a précisé M. Niquet.

Symbole de solidarité

« Cet événement sportif est un symbole de solidarité locale. Il prouve que les participants ne font pas ces courses dans l’intention de devenir riches. Ils ont presque tous donné ce qu’ils avaient remporté, et ce, malgré les dépenses que l’activité imposent. C’est dans des moments comme ceux-là qu’on réalise la générosité des sportifs et des autres gens. À l’entrée du site, par exemple, on demandait 5$ et certains ont donné jusqu’à 50 $ », a témoigné Rock Niquet. « De plus, dans la journée, on a fait le tirage d’un moitié-moitié et on a amassé 275 $. Le gagnant a remis 50 $ pour la cause. Ça roulait à fond, c’était presque magique. C’est certain que le Club de Tir de Roberval est fier de s’être associé à cette cause », a conclu M. Niquet.

 

Il faut rappeler que Martin Boutin de Roberval souffre de polyneuropathie démyélinisante inflammatoire chronique : une maladie rare qui affecte le système nerveux et fait progressivement perdre le contrôle des membres. Pour arriver à vivre chez lui, les coûts de modifications de sa maison nécessitent environ 25 000$.

]]>

Partager cet article