Traversée du lac St-Jean à relais : La fierté des nageurs de GAMI au fil d’arrivée

Denis Hudon
Traversée du lac St-Jean à relais : La fierté des nageurs de GAMI au fil d’arrivée

COVID pas COVID, les nageurs du club de natation GAMI étaient fin prêts pour leur défi. Ils ont traversé le lac Saint-Jean à la nage en se relayant, ce 25 juillet 2020, une distance de 32 km, de Péribonka jusqu’à Roberval, dans le cadre d’un entraînement spécial en eau libre.

« On pouvait lire la fierté dans leurs yeux à l’arrivée. Les parents étaient eux aussi très fiers d’eux », lance Nancy Lambert, la présidente du Club Gami, au sujet de l’exploit réalisé par de jeunes membres nageurs actuels et anciens.

Dix jeunes nageurs inscrits à la session estivale de Gami ont pris le départ pour la portion des dix premiers kilomètres, tôt le matin, au quai de Péribonka. Ce sont d’anciens nageurs du Club Gami qui ont pris le relai pour les douze kilomètres suivants. Ils avaient tous déjà réalisé soit le 32 km ou encore le 10 km dans des éditions précédentes de la Traversée du lac Saint-Jean.

Quatre maîtres nageurs, qui eux aussi ont participé à des entraînements cet été, ont partagé cinq autres kilomètres avant de laisser le dernier droit de cinq kilomètres jusqu’à l’arrivée à des jeunes.

Grosse logistique

Pour cette fin de course enivrante, tous les jeunes et les autres nageurs qui le souhaitaient ont sauté à l’eau pour rentrer dans la rade à Roberval et passer la ligne d’arrivée, autour de 17h.

Pour organiser un tel événement, qui plus est en temps de pandémie, et assurer la sécurité physique et sanitaire des nageurs, il aura fallu instaurer une importante logistique. Mandat qui a été confié à l’entraîneure en chef Nancy Guay et son adjointe Gabrielle Trottier.

Il a fallu aussi y greffer le soutien de nombreux bénévoles à titre de guides, navigateurs et personnel médical. Tout cela a été supervisé par le directeur général de la Traversée Jérémy Bonneau.

« Ce fut une très belle journée et les jeunes ont vécu un entraînement spécial et unique qui restera mémorable pour eux », conclut la présidente du Club Gami, Nancy Lambert.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des