Tristan Fortin se joint aux Gee-Gees d’Ottawa

Denis Hudon
Tristan Fortin se joint aux Gee-Gees d’Ottawa
Le Robervalois de 20 ans, Tristan Fortin, entamera sa première saison de football universitaire avec les Gee-Gees d’Ottawa, en août prochain. (Photo : courtoisie – Roch Lambert Photography)

Roberval – Le footballeur robervalois Tristan Fortin a arrêté son choix sur l’Université d’Ottawa où il poursuivra ses études et se joindra aux Gee-Gees dans quelques mois. Le solide gaillard de talent était courtisé par plusieurs équipes universitaires.

« Cinq équipes m’ont contacté dans la dernière année. Les universités de Sherbrooke et d’Ottawa m’intéressaient plus particulièrement. J’ai finalement opté pour Ottawa pour son programme d’études en droit et la longue histoire des Gee-Gees », explique celui qui aura 20 ans le 15 juin.

Le personnel d’entraîneurs ainsi que la vision des Gee-Gees ont aussi fait pencher la balance.

Tristan Fortin a pu rencontrer ses nouveaux coéquipiers au début de l’année avec quelques pratiques et il a tout de suite été dans son élément. L’arrivée de l’entraîneur en chef Marcel Bellefeuille qui possède tout un bagage en football est aussi pour le Robervalois une source de motivation supplémentaire.

« Toutes les recrues ont reçu un bel accueil du personnel comme des joueurs. J’ai tellement hâte de sauter sur le terrain pour amorcer la saison ».

Le joueur de ligne offensive s’alignait ces dernières années avec le Campus Notre-Dame-de-Foy de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Des mentors

« Avec la pandémie, je m’entraîne cinq fois par semaine pour me garder en forme, prendre plus de musculation et de flexibilité. J’ai tout ce qu’il me faut à la maison et je suis tellement bien supporté par mes parents. Ils m’ont toujours soutenu et encouragé et ça continue ».

Tristan Fortin s’est initié au football un peu tardivement. Plusieurs le voyaient comme joueur de basketball avec son talent et sa grandeur. Il a joué au hockey aussi, mais dès le premier jour où il a mis le pied sur un terrain de football, le déclic a été instantané. C’était en 2014-2015, alors étudiant en 2e secondaire à la Polyvalente des Quatre-Vents.

L’esprit d’équipe est ce qu’il retrouve de plus fort avec le football.

« J’ai eu un entraîneur, Keven Tremblay, qui a été mon premier mentor au football, au secondaire. C’est lui qui m’a fait découvrir ce sport et me l’a fait apprécier. Tout a commencé là et c’est pour ça que je suis rendu où je suis aujourd’hui. D’autres entraîneurs ont pris le relai jusqu’à ce jour et m’aident dans ma progression. J’en apprends tous les jours avec eux », n’hésite pas à reconnaître celui qui enfilera son nouveau chandail, mais toujours avec le no 63.

Tristan Fortin est aussi un mordu de politique. Il ne serait pas étonnant de le voir un jour se présenter comme député.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires