Vélo électrique: hausse de popularité fulgurante

Cédrick Boulianne
Vélo électrique: hausse de popularité fulgurante
Les vélos à assistances électriques sont très populaires et une pénurie se fait sentir. (Photo : courtoisie)

Le vélo à assistance électrique est de plus en plus présent sur les pistes cyclables de la région. Et sa popularité est indéniable. Les marchands notent une hausse spectaculaire des ventes cette année.

« J’avais 100 vélos électriques à vendre pour l’été 2021. Il m’en reste seulement 5 et nous sommes à la mi-mai. D’habitude, on commence nos ventes de vélos au début du mois de mai. L’an dernier on en avait vendu 50 et c’était une bonne année, donc c’est assez incroyable », mentionne le propriétaire de Boutik Vélorock de Roberval, Lois Bonneau.

Et il n’est pas le seul. Partout dans la région, les vendeurs de vélos électriques ont pratiquement doublé leur vente, comme c’est le cas pour le Centre d’autonomie de Dolbeau-Mistassini et Vélo-Cité Concept d’Alma.

«Les ventes sont exponentielles depuis les deux, trois dernières années, j’ai déjà tout vendu mes vélos électriques hybrides. Il ne me reste que des vélos de montagne et de haute performance », explique le gérant du magasin Vélo-Cité Concept, Pierre-Marc Gagnon.

Problème de fournisseur

Le problème n’est pas le manque en magasin, mais l’incapacité des fournisseurs d’approvisionner les détaillants.

« Les gens appellent d’avance pour réserver leurs vélos, mais ils doivent attendre que je les reçoive, j’ai reçu environ 75 % des vélos que j’ai vendus », avoue le copropriétaire du Centre d’autonomie, Guy Bergeron.

Une hausse bien explicable

Pour les trois hommes, la raison de cette montée en popularité est claire. Le vélo à assistance électrique permet de faire de l’exercice tout en parcourant plus de kilomètres, composer avec le vent et les pentes.

« J’ai un client, monsieur Perron, qui a environ 85 ans et dans les deux dernières années, il a fait pas moins de 5000 km. Avec un vélo ordinaire, il n’aurait pas parcouru une telle distance », souligne Lois Bonneau.

De plus, selon les marchands, il permet de faire du vélo avec plaisir tout en pouvant accompagner des personnes plus athlétiques sans les retarder.

Un futur brillant

Bien que la hausse des dernières années soit fulgurante, le vélo électrique n’en est qu’à ses débuts, selon Lois Bonneau.  « Selon nos fournisseurs, en 2030, c’est environ 80 % de la population qui va posséder un vélo électrique. Rien de moins! »

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires