Un trou d’un coup pour le Golf 251

Un trou d’un coup pour le Golf 251

Le stimulateur permet aux joueurs d’améliorer leur technique, mais aussi de participer à des tournois et divers concours d’habileté.

Crédit photo : Photo Trium Médias – Hélène Gagnon

Les amateurs de golf seront surpris d’apprendre qu’il est possible de parcourir le terrain du Mauna Kea Beach d’Hawaii, et ce, sans faire l’achat de billet d’avion!

Passionnés de golf, les frères Louis et Jean-Michel Lapierre ont converti le garage d’autobus, de la rue principale à Saint-Prime, en un lieu où les joueurs de golf peuvent s’exercer sur un simulateur.

«Je suis un joueur de golf, mais aussi responsable du junior au Club de Golf Lac-Saint-Jean. Il y a quelques années, on s’était doté d’un premier écran pour se pratiquer à l’intérieur», mentionne Louis.

La piqûre et bien entendu une augmentation de la demande ont fait en sorte que les frères ont vu l’opportunité de doter leur espace d’un second simulateur, à la fine pointe de la technologie.

Technique

«La technologie est formidable. Des senseurs au sol captent l’angle du bâton et trois autres utilisent la technologie sonore triangulaire. Aussitôt que la balle frappe l’écran, le joueur à accès à ses données.»

L’analyseur d’élan permet au golfeur, entre autres, de peaufiner sa technique.

«On voit l’angle du bâton et on peut, par la suite, apporter des corrections à notre élan.»

«Les options nous permettent de modifier également le sol, mais aussi la température. On peut accentuer ainsi les difficultés, mais on préfère jouer sans trop d’handicaps.»

Les frères, Louis et Jean-Michel Lapierre, ont décidé d’ouvrir les portes de leur garage aux amateurs de golf.

Un bassin de joueurs

Avec le Club de golf de Saint-Prime, les frères Lapierre se sont dit qu’il y avait certainement un bassin de joueur qui aimerait avoir ce type d’infrastructure.

«Nous avons visité, dans le secteur de Québec, des grands centres. Ils ont le bassin pour avoir douze écrans et du personnel à temps plein.»

De leur côté, Louis et Jean-Michel ont décidé d’opter pour un système de réservation. «Nous avons déjà quelques membres et amis qui venaient se pratiquer. Dernièrement, nous avons décidé d’ouvrir à tous.»

Les copropriétaires sont surpris de l’intérêt des gens pour leur installation. Ceux-ci s’attendent déjà à un achalandage plus important dès février.

«Présentement, plusieurs golfeurs prennent une pause. Par contre, quand il va commencer à faire plus chaud, plusieurs vont vouloir pratiquer leurs coups, pour être prêts à l’ouverture des terrains.»

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des