Un gâteau aux fruits aux saveurs nordiques

Un gâteau aux fruits aux saveurs nordiques

Le Verger Marie-Soleil recrée une tradition des Fêtes.

TERROIR. Marie-Pascale Beaudoin a développé avec ses parents Jacques Beaudoin et Claudette Bonneau le Verger Marie-Soleil situé à Roberval, qui se spécialise dans les cultures nordiques. Pour le temps des Fêtes, les dames se sont mises aux fourneaux afin de concocter un gâteau aux fruits nordiques, fait à partir d’ingrédients régionaux.

« Nous opérons le verger depuis 5 ans, on est une ferme en développement. On veut proposer une agriculture qui nous ressemble, qui s’adapte à nos conditions climatiques. On cultive la camerise, l’amélanche, le bleuet et même certaines variétés de champignons. L’idée de développer un produit différent a émergé l’an dernier lors d’un voyage en Scandinavie. Ils n’ont pas peur d’exploiter la ressource boréale. C’est à ce moment qu’on a décidé de s’inspirer d’eux afin de créer un produit unique », mentionne Marie-Pascale Beaudoin.

Cette dernière n’a pas peur d’expérimenter à partir des produits de la ferme. Pour la période des Fêtes, Marie-Pascale Beaudoin a décidé de réinventer le gâteau aux fruits.

« J’ai dû faire près de 8 recettes différentes avant de trouver la bonne. Les gens sont de plus en plus curieux. Ils apprécient les petits fruits, mais ne savent pas comment les apprêter. Dans le cas de notre gâteau aux fruits, on devait remplacer les fruits confits par les fruits d’ici. J’ai utilisé des cerises griottes que j’ai fait confire moi-même, de l’amélanche et des bleuets. S’ajoutent à ça du chanvre, de la farine de gourgane, du sirop d’érable et des noisettes. En fin de compte, nous avons on produit local à 70% », souligne Mme Beaudoin.

À la place d’utiliser du gingembre confit, Marie-Pascale a opté pour de la rhubarbe confite au poivre des dunes.

« La rhubarbe, c’est notre citron québécois. Il y a beaucoup de possibilités et en plus, nos petits fruits régionaux ont de belles propriétés antioxydantes. Il faut simplement oser. Il y a de plus en plus « d’essayeux ». Alors, c’est le temps de proposer des choses nouvelles, d’offrir des produits uniques et abordables qui sont à notre image », explique Mme Beaudoin.

Afin d’en faire un gâteau très festif, comme le veut la tradition, la propriétaire a décidé de l’asperger de liqueur d’érable. L’idée a tellement plu aux gens qui suivent la page Facebook du Verger Marie-Soleil, que Marie-Pascale Beaudoin a reçu plus de 150 demandes. Cette dernière n’a pu répondre à l’ensemble de la demande.

« Seulement quelques personnes ont pu mettre la main sur nos premiers gâteaux. Je pense que ce type d’expérience peut nous permettre d’éduquer les gens afin qu’ils consomment nos ressources. Il est très intéressant de développer de nouvelles traditions. Nous allons peut-être répéter l’expérience lors de prochaines célébrations, comme Pâques », conclut Mme Beaudoin.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des