Une chance unique d’affronter le Piékouagami

Une chance unique d’affronter le Piékouagami

Gabrielle Trottier et Jérémy Bonneau.(Photo : Hélène Gagnon)

La Traversée internationale du lac Saint-Jean offre aux nageurs amateurs la possibilité de se mesure au Piékouagami. Les athlètes verront leur temps homologué et auront ainsi repoussé leurs propres limites.

Le départ aura lieu à Péribonka le samedi 19 juillet à 7 h. Leur arrivée dans la rade de Roberval est prévue aux alentours de 16 h. La traversée en solo sera reportée au lendemain en cas de mauvais temps. Une embarcation et un guide sont mis à la disposition de chaque participant pour le trajet de 32 kilomètres.

Cette année, quatre nageurs ont répondu à l’invitation de la Traversée, soit : Laval Bouchard de Saint-Rédempteur qui est natif de Saint-Bruno au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Michel Dufour de Chicoutimi, Sylvain Fillion de Saint-Ambroise et François Hamel de Yellowknife qui est natif de Roberval.

Prêts à affronter le Lac en duo

En marge de la Traversée en solo, deux nageurs du Club Gami de Roberval retenteront la traversée du Lac en duo, le samedi 19 juillet. Gabrielle Trottier, 18 ans, et Jérémy Bonneau, 20 ans, parcourront 16 km chacun dans les eaux du lac Saint-Jean afin de battre le temps de 8 heures 35 minutes qu’ils avaient réalisé l’an dernier.

Depuis quelques semaines les deux nageurs s’entrainent environ deux heures par jour dans la piscine du Camping Mont Plaisant : « Dans les semaines, les plus exigeantes, nous avons parcouru, en piscine, une cinquantaine de kilomètres. En moyenne, nos semaines d’entraînement sont de 40 km. Nous serons prêts à affronter le lac », mentionne Jérémy Bonneau.

Sous la direction de Nancy Guay, les deux jeunes espèrent bien enregistrer un meilleur temps cette année, mais impossible de savoir si ce sera réalisable : « Je peux affirmer que nos nageurs sont plus puissants que l’an dernier et ont plus de résistance. Les conditions météorologiques vont rendre la tâche plus difficile », mentionne l’entraîneure.

L’an dernier, le duo avait dû affronter des vagues de deux à quatre pieds, ce qui avait un peu compliqué leur performance. Cette année, la température du lac risque d’être un facteur. « Par cette traversée, nous gagnons énormément en expérience. C’est un excellent défi pour atteindre notre objectif qui est de prendre part, d’ici quelques années, à la traversée du lac en solo », mentionne Gabrielle Trottier.

Effectivement, les deux nageurs robervalois sont à surveiller. En plus de la traversée en duo, ils participeront individuellement au Marathon de la relève Rio Tinto Alcan le vendredi 25 juillet. Ils devront parcourir la distance de 10 km qui sépare la Plage Robertson de Mashteuiatsh et la Place de la Traversée à Roberval.