Yoga à Saint-Félicien, une progression zen

Yoga à Saint-Félicien, une progression zen

Plus qu’un effet de mode, la pratique du yoga gagne en popularité. Et Saint-Félicien n’y échappe pas.

Il y a plus de 300 adeptes qui suivent les cours de Trikonasana dans un studio situé chez Actiforme P3M. L’espace santé Atma offre aussi des cours de yoga.

Un engouement qui s’explique facilement selon Catherine Has. «C’est une discipline mystérieuse pour plusieurs, mais qui attire. Il peut être difficile de mettre des mots sur les bienfaits que ça procure. Il y a un aspect méditatif et aussi des mouvements et postures qui peuvent être exigeants physiquement. Les gens sont curieux et veulent connaître et vivre les biens faits qu’apporte la pratique du yoga. Au fond, on arrête le temps pour vous et on invite les gens à être dans le moment présent.»

Entreprise 

Les adeptes de yoga sont de plus en plus nombreux à Saint-Félicien. Ils aiment profiter des enseignements des professeurs et s’offrir un temps d’introspection précieux.

Cette dernière, Anyssée Robitaille et Julie Gauthier ont décidé de se lancer en affaires et créer leur entreprise, tant la demande était soutenue. En synchronie avec la philosophie du yoga, les trois filles sont discrètes dans la promotion de leurs cours. « Il faut en faire, mais on n’essaye pas de convaincre. Il ne faut pas que les gens viennent pour les mauvaises raisons. On veut que ça émerge d’eux. C’est sûr que le bouche-à-oreille est très efficace. Les gens invitent des amis en leur partageant les biens faits que ça leur procure».

Facile de s’initier

Presque tous les cours offerts sont adaptés pour les débutants. Les gens peuvent se joindre à une séance même si la session de cours est débutée. « On initie la personne et on l’intègre. Elle peut profiter de l’énergie qui se dégage dans le groupe. Comme c’est une discipline qui est individuelle. Chacun y va à son rythme et trouve sa zone de confort ».

Chaque professeur propose son style, Catherine est plus dans les cours à caractère méditatif avec des postures près du sol. Anyssée propose une approche qui valorise le mouvement fluide. Julie intègre les enchaînements de postures et la respiration. Finalement, Marie-Ève Potvin enseigne le Kripalu.

Yoga thérapeutique

Catherine Has prend le temps de bien expliquer les postures à ses élèves.

Il est même possible de suivre des séances thérapeutiques. Catherine a proposé un cours adapté au journaliste de l’Étoile du lac afin de décontracter les psoas très sollicités par le vélo et la course.

Au-delà des postures qui permettent d’étirer les muscles, il y a des positions qui favorisent la prise de conscience des muscles et de leur rôle de la biomécanique humaine.

Dans la frénésie de notre vie actuelle et les nombreuses distractions, prendre un vrai temps pour soi est salvateur.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des