Mercredi, 24 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 33 s

Du jamais vu !

Yohann Harvey Simard
Le 14 avril 2021 — Modifié à 19 h 39 min le 14 avril 2021
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Les embarcations nautiques sont en grande demande en vue de la saison estivale 2021. Les concessionnaires de partout au Lac-Saint-Jean peinent à répondre à la demande.

Du côté d’Évolution X à Saint-Prime, pratiquement tout le stock est déjà vendu. Le propriétaire du commerce, Gino Fortin, indique d’ailleurs que les ventes se sont fait beaucoup plus tôt qu’à l’habitude cette année.

« Le monde est au fait qu’il va y avoir une pénurie de stock dans le marin cette année et qu’il va y avoir beaucoup de demandes, donc ils se prennent beaucoup d’avance. Ils savent aussi, avec ce qu’on a vécu l’été dernier, que la demande va être forte, donc les achats ont commencé tôt », mentionne-t-il.

La pénurie dont Gino Fortin fait mention est celle du manque de matières premières pour la fabrication des véhicules. Les usines, qui roulent déjà à plus faible capacité en raison de la pandémie, composent également avec cette problématique, ce qui entraine des retards et une production moindre de véhicules.

Ainsi, les concessionnaires ont vu leurs commandes être réduites.

« On a eu des restrictions de commandes, donc on ne pouvait pas commander ce qu’on voulait, dans les quantités qu’on voulait. Tout ce qui arrive en magasin est vendu d’avance ! »

Gino Fortin croit à un semblant de retour à la normale dans la production seulement en 2022.

Centre du sport

Le propriétaire du Centre du sport d’Alma et Chambord, Mathieu Tremblay, fait le même constat. Les embarcations en stock s’écoulent très rapidement.

« 80 % de l’inventaire est vendu d’avance. Normalement, à ce temps-ci de l’année, on est habitué que ça soit 20 % », souligne-t-il.

Il indique qu’il reste en succursales que quelques petites chaloupes et des équipements auxquels il manque encore quelques pièces.

Le nombre de ventes demeure cependant assez stable comparativement aux dernières années.

« Les ventes sont bonnes, mais on ne vendra pas autant que d’habitude parce que nos commandes en motomarines et en bateau ont été coupées. Si nous avions pu avoir ce que nous avions commandé et ce dont nous avions besoin pour répondre à la demande, on aurait facilement battu nos ventes des dernières années », dit Mathieu Tremblay.

D’ailleurs, le Centre du sport a déjà commencé à prendre des commandes des clients pour 2022, du jamais vu auparavant.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES