Samedi, 20 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 2 s

Une légère contamination à Place de la mairie

Jean Tremblay
Le 01 décembre 2022 — Modifié à 07 h 17 min le 01 décembre 2022
Par Jean Tremblay - Journaliste

Les analyses effectuées sur les sols de la future Place de la mairie révèlent une contamination peu élevée. Une bonne nouvelle pour la Ville de Roberval, qui devra toutefois attendre une deuxième analyse d’Environnement Canada pour aller de l’avant avec son projet.

« Les sols ont été échantillonnés par Eca-Tech, analysés par AGAT et les résultats furent interprétés par Eca-Tech », précise Julie Drolet, conseillère en communication, marketing et relations publiques à la Ville de Roberval.

Le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP) a établi un guide de caractérisation de terrains qui comporte trois niveaux de contamination.

« Le niveau A-B contient des sols très peu contaminés, le niveau B-C correspond à des sols contaminés moyennement et finalement le niveau C-D pour des sols contaminés. »

Lorsqu’un terrain se classe au niveau A-B il n’y a aucun obstacle pour procéder à des travaux comme celui de l’aménagement de la Place de la mairie. Par contre, pour être conforme, la Ville devra patienter encore un peu.

« Nous attendons les résultats d’Environnement Canada. Ça fait partie du processus de validation d’un terrain avant d’y effectuer des travaux. Eux, ils approfondissent les études de contamination de sols pour s’assurer que tous les certificats gouvernementaux soient respectés. »

Il n’y a toutefois pas de date prévisible pour l’obtention des résultats de cette deuxième et dernière étape.

« Si l’on nous confirme les résultats préliminaires, nous pourrons débuter les travaux, comme prévu, l’été prochain. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES