Faits divers

Temps de lecture : 1 min 20 s

Les trois présumés braqueurs seront de retour lundi au palais de justice de Roberval

Le 14 janvier 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 14 janvier 2015
Par

COMPARUTION.Les trois présumés braqueurs de la Banque Nationale du secteur Mistassini, Carolann Coll, Dany Bernatchez et Mathieu Cormier, ont comparu brièvement ce matin devant le juge Michel Boudreault de la Cour du Québec. Les trois individus seront de retour le lundi 19 janvier, pour la tenue de leur enquête sur mise en liberté.

Ce matin, la Couronne représentée par Me Marianne Robert a déposé aux procureurs de la défense, soit Me Sébastien Talbot, Me Pierre Gagnon et Me Louis Belliard, une longue liste d'autres chefs accusations qui sont portés contre ces individus dans d'autres districts judiciaires du Québec.

Ainsi, les trois accusés doivent faire face à des accusations de vol qualifié en utilisant une arme à feu prohibée en date le ou vers le 6 janvier 2015. Cette infraction s'est déroulée à Sept-Îles, dans le district de Mingan. Des accusations de braquage, de complot et de port de déguisement sont également portées contre les trois individus.

Dany Bernatchez et Mathieu Cormier se sont également vu ajouter d'autres chefs d'accusations en date du 2 janvier 2015 à Québec, d'avoir eu en leur possession une arme prohibée pendant que cela leur était interdit par une ordonnance.

Dany Bertnatchez est également accusé de s'être introduit par effraction dans une maison d'habitation pour y commettre un vol à main armé le 2 janvier, et de complot avec Christopher-David Marier, Carolann Coll, Mathieu Cormier, Michaël Marcoux et Vincent Derosby afin de commettre un acte criminel, d'avoir braqué une arme à feu sur Carl Mathieu et Mathieu Gosselin et de s'être livré à des voies de fait contre Carl Mathieu.

De plus, Carolanne Coll, Dany Bertnachez et Mathieu Cormier doivent répondre à des chefs d'accusation de vol qualifié à l'égard de Gina Rondeau en utilisant une arme à feu prohibée et déguisée d'une cagoule, d'avoir braqué une arme à feu sur Pierre Veillette et de complot. Cet évènement se serait déroulé le 1er janvier 2015, à Trois-Rivières..>—

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES