Une place de rêve pour Mashteuiatsh à Saint-Malo

Une place de rêve pour Mashteuiatsh à Saint-Malo

<![CDATA[

La mission Saint-Malo 2006, effectuée en terre bretonne du 14 au 24 septembre par une délégation de Pekuakamiulnuatsh, aura permis à Mashteuiatsh de revenir les bras chargés d’idées, de contacts et de projets prometteurs qui surpassent toutes les attentes initiales !

Les raisons qui poussent les gens de Mashteuiatsh à s’emballer sont nombreuses, si l’on se fie aux annonces effectuées lundi, au Carrefour d’accueil ilnu, en compagnie du directeur de l’Office du tourisme de Saint-Malo, Jean-Claude Weisz et de la présidente de l’Association Saint-Malo – Québec, Anne Diveau.

D’abord, au cours du voyage, le Musée amérindien a confirmé une entente avec le Musée d’Aurignac. Celui-ci accueillera une exposition pour l’ouverture de son nouvel édifice, en 2008.

Deuxièmement : la vie des nations autochtones sera reconstituée devant le Château de Saint-Malo. Les Français pourront participer à un grand colloque international sur la réalité actuelles des autochtones… et même vivre un vrai pow-wow, de quoi anéantir les images stéréotypées de «l’Indien au plumage» qui fume le calumet de la paix. De plus, il n’est pas exclu que des Montagnais travaillent à la maison France-Québec et à l’Office du tourisme de Saint-Malo pour promouvoir la culture et certains produits autochtones.

Au cours des 10 jours en France, les représentants de Mashteuiatsh ont notamment participé à la grande foire touristique «Top RESA». À cette occasion, des membres de la délégation ont rencontré la ministre du Tourisme, Françoise Gauthier, qui accueille avec joie le projet de grand rassemblement autochtone en France.

Pour le coordonnateur de la mission, Jeannot Tremblay, la mission est de bon augure à un peu plus d’un an des festivités qui entoureront le 400e anniversaire de la fondation de Québec par Samuel de Champlain. «D’ici là, les représentants politiques et touristiques de Mashteuiatsh comptent bien se positionner à travers ces célébrations qui devraient contribuer à mieux faire connaître notre nation, a indiqué M.Tremblay. Lorsque la Société de développement économique ilnu a créé, en 2002, son bureau de tourisme, les acteurs du développement touristique de Mashteuiatsh étaient unanimes à reconnaître l’importance de cette orientation, et ont convenu de la soutenir.»

]]>

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires