Actualités

Temps de lecture : 1 min 41 s

Encore un prestigieux prix pour La Chouape de Saint-Félicien

Le 02 novembre 2010 — Modifié à 00 h 00 min le 02 novembre 2010
Par

Encore un prestigieux prix pour La Chouape de Saint-Félicien

La bière « Noire à l’avoine » de la microbrasserie La Chouape de Saint-Félicien a remporté la médaille d’or lors du Festival mondial de la bière qui a eu lieu à Strasbourg en France. C’est un deuxième prix en autant d’années que le couple brassicole remporte avec une bière hors de l’ordinaire.

Décidément, le fameux proverbe « une fois n’est pas coutume » ne s’applique pas aux propriétaires de la microbrasserie Louis Hébert et Marie-Ève Séguin de Saint-Félicien. Après avoir gagné une médaille d’or l’année dernière avec « l’Ambrée amère », c’est une belle surprise qui les attendait étant l’un des dix médaillés de ce prestigieux concours international. Il y a seulement deux brasseurs du Québec qui ont gagné à ce concours cette année. « Depuis qu’on a ouvert la brasserie, tout le monde capote sur la Noire, surtout les amateurs de produits spécialisés », mentionne Louis Hébert. Même si ce produit est moins populaire à Saint-Félicien, nous en vendons quand même pas mal à l’extérieur. C’est un produit hautement spécialisé! C’est une clientèle à développer, car si on recule de cinq ans, il n’y avait pas de produits de petites microbrasseries. »

Une bière pas comme les autres!

Louis Hébert explique que le style de cette bière est une « oatmeal stout » couleur moka avec des arômes de café expresso, boisée avec un petit goût de caramel et de torréfaction avec une amertume modérée. Historiquement, ce sont des bières nées au Royaume-Uni par exemple la bière « Guinness ». « C’est une question de goût, nous aimons ou nous n’aimons pas. Les microbrasseries du Québec ont su développer ce produit dans la province. C’est un classique pour les petits brasseurs de fabriquer une bière noire. Il y a des amateurs qui ne jurent que par la Noire », mentionne Louis Hébert.

De la terre à la bouteille.

La ferme familiale Hébert de Saint-Félicien cultive les ingrédients qui composent la bière. L’orge est la céréale de base et le houblon est l’épice qui assaisonne le tout.

 

Le brassicole embouteille lui-même le produit : « Je suis fier de tous les produits, mais particulièrement la « Ambrée» et la « Noire à l’avoine » », affirme-t-il.

 

La passion de Louis Hébert et de sa compagne de vie se voit très bien. C’est une famille qui se transmet la passion de l’agriculture depuis six générations.

 

Pour plus d’informations : www.lachouape.com.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES