Actualités

Temps de lecture : 1 min 10 s

Comment intéresser les jeunes à la politique?

Le 26 juillet 2010 — Modifié à 00 h 00 min le 26 juillet 2010
Par daniel migneault

On dit souvent que les jeunes ne s’intéressent pas à la politique. Jean-Christophe Gagnon, élève à la Cité étudiante de Roberval, a voulu prouver le contraire en invitant le président du Parti québécois, Jonathan Valois, à venir rencontrer les étudiants.

Jean-Christophe Gagnon est membre jeunesse de l’association péquiste du comté Roberval. Dans le cadre de son cours « Projet intégrateur », les étudiants devaient organiser une activité spéciale. C’est ainsi que l’idée de cette conférence a germé. Tous les étudiants de secondaire 4 et 5 ont assisté au discours de M. Valois. « Il faut que les jeunes s’intéressent à la politique. C’est très important. Pour ma part, je suis partisan de l’option souverainiste et j’ai voulu la faire connaître davantage auprès des élèves », mentionne Jean-Christophe Gagnon.

Jonathan Valois abonde dans le même sens : « C’est important de démystifier la politique auprès des jeunes. Parfois, les jeunes ne s’intéressent pas à la politique, mais la politique ne s’intéresse pas plus aux jeunes. Il faut qu’ils se sentent interpellés », affirme-t-il.

Le président croit que la nouvelle génération est appelée à prendre sa place. Présentement, plusieurs politiciens sont en place depuis longtemps, que l’on pense à la chef du Parti québécois, Pauline Marois, ou même du chef du Parti libéral du Québec, Jean Charest. « C’est clair que ce n’est pas simple pour les jeunes de s’imposer, avoue Jonathan Valois. La démocratie est importante et il faut le partager avec les jeunes », affirme Jonathan Valois.

Pour le Parti québécois, la solution aux différents problèmes, que ce soit l’économie ou l’environnement, passe par la souveraineté du Québec. C’est un peu la base du message qui a été transmis à l’auditoire.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES