Vendredi, 14 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 9 s

Une annonce, deux relances

Le 26 juillet 2010 — Modifié à 00 h 00 min le 26 juillet 2010
Par daniel migneault

Lac-Bouchette et Saint-François-de-Sales ont reçu une nouvelle attendue depuis longtemps. L’entreprise Perfecta Forêt relancera la Scierie LB de Lac-Bouchette et l’usine de rabotage PH Lemay de Saint-François-de-Sales d’ici le début de l’année 2010.

Perfecta Forêt se spécialise dans la conception de panneaux de contre-plaqué de bois lamellé-collé à cinq plis. Des investissements de 5,7 M$ seront réalisés. Les usines seront transformées pour y installer des nouveaux équipements nécessaires à la production. Le projet permettra de créer 44 nouveaux emplois. « Notre projet permet de mettre un baume sur l’industrie forestière en difficultés. Notre décision de nous implanter ici repose sur la qualité de la ressource et de la main-d’œuvre. Nous nous positionnons avantageusement en vue de la reprise du marché. Nous allons tout mettre en œuvre pour que ce projet soit une grande réussite », affirme le président de Perfecta Forêt, François Dugas.

Les produits fabriqués par Perfecta Forêt serviront à la fabrication de meubles et de coffrages de maison. L’usine de Saint-François-de-Sales comptera le tiers des employés. On y effectuera le séchage du feuillu. Ensuite, le bois sera transformé à Lac-Bouchette.

M. Dugas souligne que Perfecta Forêt se démarquera de la compétition internationale en offrant des produits de grande qualité. L’entreprise sera flexible et à l’écoute de sa clientèle. Elle sera en mesure de livrer des produits sur mesure, rapidement et efficacement.

Perfecta Forêt sera une filiale de Perfecta Plywood. Cette entreprise existe depuis 1974 et est basée à Saint-Hyacinthe. Elle est spécialisée dans le contre-plaqué décoratif. La compagnie dispose d’un bon réseau de distribution et de contacts ce qui sera profitable à la nouvelle unité d’affaires.

Développement économique Canada accorde une contribution remboursable de 1,2 M$ pour l’acquisition des deux usines. Cette aide était essentielle pour la réalisation du projet : « Nul besoin de vous dire que peu de banquiers veulent financer des projets forestiers ces temps-ci », souligne le secrétaire-trésorier de Perfecta Forêt, Serge Vézina. « Les usines sont la fierté de plusieurs milieux. Il faut du temps pour la réalisation des projets. Trois maires sont passés à Lac-Bouchette depuis la fermeture de l’usine. Cette annonce est un symbole important pour la diversification économique de notre région », affirme le ministre d’État à l’Agence de développement économique pour les régions du Québec, Denis Lebel.

Au départ, le projet ne visait que Lac-Bouchette. Cependant, les investisseurs se sont aperçus que l’usine ne serait pas suffisante pour répondre aux besoins. C’est ainsi que Saint-François-de-Sales est entré dans le décor. L’annonce est l’aboutissement de deux ans d’efforts. « La relance par Perfecta Forêt revitalise deux milieux qui en ont grandement besoin. Nous allons faire le maximum pour aider l’entreprise dans la mesure de nos moyens », assure le maire de Lac-Bouchette, Jocelyn Bernier. « Cette annonce tombe à point. Il y a déjà eu 90 travailleurs à cette scierie. Lorsqu’une municipalité se dévitalise, c’est un gros fardeau pour les citoyens », mentionne le maire de Saint-François-de-Sales, Victor Desgagné.

Les démarches pour la relance s’amorcent dès maintenant. Annuellement, plus de 140 000 mètres cubes de bois pourront être traités aux installations de Perfecta Forêt.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES