Actualités

Temps de lecture : 3 min 21 s

Val-Jalbert : le tour du propriétaire

Le 29 juillet 2010 — Modifié à 00 h 00 min le 29 juillet 2010
Par daniel migneault

Val-Jalbert : le tour du propriétaire

Dans les années 20, Val-Jalbert était l’un des villages de compagnie les plus modernes son temps. Avec les travaux effectués dans le cadre de la phase 1 du plan de développement, le site touristique a retrouvé sa beauté d’antan.

La MRC du Domaine-du-Roy est maintenant propriétaire du Village historique de Val-Jalbert. Par le fait même, c’est dorénavant à toute la population qu’il appartient. Je me suis donc permis un petit tour du propriétaire en compagnie des invités.

Le nouveau pavillon d’accueil trône fièrement au dessus de la colline. Un stationnement pouvant accueillir 600 véhicules a été aménagé tout près. À l’intérieur, on retrouve des installations ultramodernes. Dès l’automne, on y présentera une exposition multimédia retraçant les débuts du village de compagnie jusqu’à sa fermeture.

Par la suite, les visiteurs peuvent parcourir le site à leur guise. Il est possible de le faire en marchant, avec l’aide du GPS ou encore avec les balades. Autrefois linéaire, vous serez surpris de voir le nouvel aspect du site historique.

Prochain arrêt, le magasin général… Sur place, l’équipe d’animation, menée par Martin Cloutier, nous attendait. Le maire Wally Fortin et l’incomparable Mme Thibeault nous accueillaient en chansons. Cette équipe est l’une des forces de Val-Jalbert.

Nouveauté intéressante, il est maintenant possible de dormir au Village historique de Val-Jalbert. Les étages supérieurs du magasin général de même que les maisons à proximité sont maintenant aménagés pour de l’hébergement. Vous serez certainement surpris de voir toute la modernité qu’on y retrouve. Quelques éléments visuels ajoutent un petit cachet historique.

Ensuite, direction les maisons antiques… Plusieurs d’entre elles ont subi des rénovations afin de les aider à traverser les épreuves du temps. D’autres travaux sont à venir pour consolider le parc immobilier au cours des prochains mois. Le directeur général Dany Bouchard confie également que les ingénieurs cherchent des solutions afin de conserver telles quelles les maisons qui se sont effondrées.

Autre escale, le moulin à pâte de Val-Jalbert… La fenestration a été complètement changée. Toutefois, on a pris soin de respecter la conception de l’époque.

Dernier arrêt, le belvédère au cœur de la chute… En raison du manque d’eau, la chute Ouiatchouan ne coule qu’à 4 mètres cubes par seconde, alors que lors des périodes d’abondance, on peut facilement atteindre 14 mètres cubes par seconde. Malgré tout, le belvédère est très impressionnant. On pourrait presque toucher à la chute. Pour ceux qui ont le vertige comme moi, il vous faudra surmonter votre peur!

Quelque 11 M$ ont été investis lors de cette première phase sur un total de 19 M$. Reste à voir maintenant si les touristes seront au rendez-vous!

Une visite appréciée

Plusieurs dignitaires ont participé à la visite. Les maîtres d’œuvre du chantier ont répondu aux questions des gens présents. Les élus de la MRC du Domaine-du-Roy, qui ont initié le rachat des parts de la SÉPAQ, étaient fiers d’admirer le résultat. « On a parlé abondamment du plan de développement. Nous avons maintenant des équipements dignes du 21e siècle qui nous permettra de bien accueillir les gens. Il n’y a rien de semblable au Québec. C’est un héritage culturel majeur qui fera la fierté de notre territoire. Je ne regrette pas notre achat! », mentionne le préfet de la MRC du Domaine-du-Roy et maire de Saint-Prime, Bernard Généreux.

La municipalité de Chambord se tourne de plus en plus vers le tourisme. Le maire Gérard Savard souligne qu’il faut être fier du Village historique de Val-Jalbert. Malgré quelques difficultés économiques, avec l’abandon du projet d’abattoir et la fermeture indéterminée de l’usine Louisiana Pacific, M. Savard croit que Chambord réussit toujours à faire preuve d’innovation. Il cite en exemple le projet Chalets et spas Lac-Saint-Jean et Fericar qui a conçu les nouveaux trains du Sentier de la nature du Zoo de Saint-Félicien. « Chambord a plusieurs avantages à offrir. Je crois que nous pouvons retenir les touristes plus longtemps. Il est possible de créer une synergie entre nos attraits. Il faut arrêter d’être pessimiste et être positif », explique M. Savard.

Par ailleurs, le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin, est heureux de voir que le Zoo et Val-Jalbert représentent deux produits d’appel pour le territoire : « Le Village historique de Val-Jalbert peut prétendre à un rayonnement international. Le Zoo et Val-Jalbert devront travailler ensemble pour accroître leur visibilité », estime M. Potvin.

En guise de conclusion, Martin Cloutier, alias le maire de Val-Jalbert, Wally Fortin, s’est réjoui de pouvoir accueillir les gens dans son village : « C’est la haute gomme qui est avoir nous aujourd’hui. Il y a beaucoup de visiteurs qui viennent nous voir. Nos citoyens sont prêts à vous recevoir. C’est du ben bon monde. Il y a peut-être juste le surintendant Lapointe que j’aime un peu moins parce qu’il veut se présenter contre moi aux prochaines élections, pis j’aime pas ça! », déclare-t-il.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES