Mercredi, 19 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 40 s

Un autre de chez nous au Cirque du Soleil.

Le 12 février 2011 — Modifié à 00 h 00 min le 12 février 2011
Par

À quarante-trois ans, Alain Labrie d'Arvida se retrouve le seul chanteur soliste du spectacle permanent Zed a Tokyo.

Alain Labrie d'Arvida, ancien colocataire d'Éric Lapointe avec lequel il a chanté comme choriste pendant l'une de ses tournées est mon neveu. Il connait tout un parcours avec le Cirque du Soleil.

Cheminement

Il a débuté comme chanteur dans les bars de la région. participait à des noces, à des festivals. En 1994, il décide de tout lâcher et de se rendre à Vancouver y rejoindre des amis.. Il y est demeuré trois ans pendant lesquelles il a tout fait, sauf de la musique. Revenu au Québec, il fait à nouveau de la chanson jusqu'en 2001 alors que QuébecIssime présentait le spectacle Party où il était chanteur soliste dans certains tableaux que le groupe présentait. Il y est demeuré deux saisons. C'est David Leblanc, un membre de QuébecIssime, qui lui donne l'idée d'auditionner pour le Cirque du Soleil. « Oui, pourquoi pas puisque c'est très près de ce que j'aime musicalement » a été la réplique d'Alain Labrie..

L'aventure avec le spectacle Quidam

Alain Labrie s'empresse donc de faire parvenir son démo avec l'assurance que le tout serait visionné en priorité. Il est ensuite demandé pour une audition pour le spectacle Quidam à Montréal. Ce n'est qu'à la seconde audition qu'il a eu un engagement. Il a eu une formation de trois semaines incluant le maquillage, les mesures à prendre pour le costume de scène. Aussitôt la formation terminée, les visas obtenus, il rejoint la troupe pour le spectacle Quidam en Australie, à Adelaïde pour deux semaines afin d'y parfaire sa formation. Puis le spectacle se rend à Perth en Australie, dernière ville où le spectacle est présenté et où il est le seul chanteur soliste du groupe. Chaque spectacle est présenté pendant six semaines dans la même ville. L'aventure se poursuit pendant trois mois en Chine, à Singapour ou Alain a les mêmes fonctions de chanteur soliste pour le spectacle Quidam. « Les chansons interprétées ne sont ni en français ni en anglais ou toute autre langue: je n'ai aucun point de repère. Il s'agit d'un langage de scène, inventé et appris par coeur. Le tout devient un automatisme ». Suit ensuite la ville de Hong-Kong avant un retour au Québec de six mois pour des vacances. Il faut ici mentionner que la politique du Cirque du Soleil prévoit de tels congés pour ses permanents. Le spectacle Quidam revient au États-Unis, à Philadelphie où Alain reprend le boulot. Suivent ensuite les villes de Cincinnati et Saint-Louis.

Nouveau spectacle

en se rendant à Philadelphie pour son travail, Alain s'arrête à New-York où est présenté Cortéo, autre spectacle du Cirque du Soleil. Il tombe en amour avec le rôle principal et demande à en avoir le rôle principal. « Cortéo, c''est la mort d'un clown; c'est comme un cirque des années '20 sans les animaux et les nains. C'est hallucinant. C'est le plus beau spectacle du cirque. C'est le plus réel, celui qui "colle" à mon vécu. Vocalement, c'est comme si le tout avait été fait pour moi. ». En janvier 2008, il obtient le rôle. Les villes de San Diego, Portland, Seattle, Atlantic City, Vancouver, Calgary et Miami ont apprécié sa prestance. Avant de revenir au Québec pour un autre congé, il a fait une tournée de 16 mois au Japon avant de se rendre en Russie pour trois villes.

Futur immédiat

L'aventure se poursuivra au Japon, à Tokyo, avec le spectacle Zed, présenté pendant les quatre prochaines années, dans une salle de 2 500 sièges et à raison de sept spectacles par semaine. Il y joue le rôle d'Abraka, un magicien qui contrôle ce qui se passe entre le ciel et la terre. Il y interprète sept chansons. Au moment de la lecture de cet article, il sera déjà rendu au Japon.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES