Actualités

Temps de lecture : 1 min 3 s

Le député Denis Trottier réagit au retard des travaux sur la prison régionale à Roberval

Le 07 mars 2011 — Modifié à 00 h 00 min le 07 mars 2011
Par André Deschênes

Le député Denis Trottier réagit au retard des travaux sur la prison régionale à Roberval

Le projet de future prison à Roberval a été abordé en point de presse. Questionné sur le fait que le ministre Serge Simard ait annoncé plus tôt cette semaine sur les ondes de Planète 99,5 que les travaux de la future prison seront retardés au printemps 2012, le député Trottier n’a pas caché sa déception, mais réitère que le projet se fera bel et bien.

« C’est là qu’on voit que le gouvernement manque de planification, et flotte au-dessus des citoyens: agit, réagit, agit pas, souligne Denis Trottier. On annonce des affaires puis on ne les fait pas. J’ai l’impression que ça joue aux pompiers plus souvent qu’autrement. Ils devraient arrêter d’allumer des feux. On voit que c’est improvisé comme façon de faire, mais la décision est prise. Le projet se fera tel que prévu à Roberval ».

Le député Trottier a aussi confirmé que des travaux se feront à Chicoutimi pour assurer une complémentarité avec les installations de Roberval. Le député Stéphane Bédard a, pour sa part, ajouté ceci : « Au niveau des impacts sur la santé mentale ou avec certains prévenus, nous avons récemment discuté avec le ministre Dutil. Cette rencontre s’est faite aussi avec les intervenants, des gardiens de prison et des représentants syndicaux, entre autres. Le ministre Serge Simard était aussi présent. On a aussi présenté le rapport que nous préparions depuis des mois. La rencontre a été très positive, et le ministre Dutil a été impressionné par notre présentation », indique M. Bédard.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES