Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 2 s

L'UPA et les agriculteurs dénoncent la fermeture du rang 8 à Normandin

Le 09 février 2012 — Modifié à 00 h 00 min le 09 février 2012
Par jules simard

Une trentaine de producteurs agricoles de Normandin, en appui à huit de leurs confrères lésés par la décision du conseil de ville de Normandin de fermer une partie du Rang 8 à Normandin pour la période hivernale, ont officiellement demandé de maintenir le tronçon ouvert au nom du droit de produire. Pour le président du Syndicat des producteurs des Plaines-Algé, Mario Théberge, en décidant de fermer un tronçon de 1,7 km, la Ville de Normandin enlève l'accès à leur propriété à des producteurs agricoles.

Propriétaire affecté par la fermeture du tronçon appelé Petit Rang Nord, Dany Langevin souligne que la Ville de Normandin a décidé d'économiser 3 800 $, ce qui a pour conséquence de changer des habitudes de transport sécuritaire de la part de tous les résidents du Rang Nord de Saint-Méthode qui font affaire à Normandin, en plus d'enlever l'accès à des terres pour y pratiquer des activités hivernales. Pour Gérard Baril, propriétaire, la décision de la Ville s'attaque essentiellement au droit de produire des agriculteurs, droit reconnu par la législation québécoise. « Ce droit de produire est assorti d'un droit d'accès et la Ville enfreint donc la loi en cessant d'entretenir le chemin pendant l'hiver », commente M. Baril.

Décision

Du côté de la municipalité, le maire Lucien Guillemette rappelle que le conseil a décidé de fermer le tronçon pour des raisons de saine gestion administrative par le fait que le tronçon routier ne dessert aucune résidence ou bâtiment et qu'il y a une autre voie pour permettre le transport des marchandises et des personnes , soit le Rang Nord de Saint-Méthode.

Le président du syndicat des Plaines-Algé, MarioThéberge, a interpellé le maire Guillemette sur le fait que la ville a décidé unilatéralement de cesser d'entretenir le chemin. « Nous avons une habitude de travailler en collaboration et votre décision nous invite à la confrontation », a commenté M. Théberge.

Ce dernier devait par ailleurs indiquer que des démarches sont entreprises avec le contentieux de l'UPA afin de contester cette décision, mais que l'on préférerait s'entendre localement.

Entretien

Les producteurs agricoles affectés directement par cette décision ont par ailleurs assuré l'entretien du tronçon depuis décembre dernier. « Nous maintiendrons ce travail d'ouverture du chemin à nos frais parce que Le Petit Rang nous donne accès à nos terres », a annoncé M. Dany Langevin.

Même si un avis de la municipalité les informant qu'ils ne bénéficient pas de protection pour faire ce travail de déneigement et qu'un permis est requis pour faire des travaux de cette nature, les agriculteurs maintiennent que l'on fera tout pour le chemin reste ouvert.

À l'issue de la séance publique du conseil, le maire Lucien Guillemette a indiqué que l'ensemble des doléances formulées sera réétudié par le conseil. « Nous vous donnerons une réponse sous peu », a souligné M. Guillemette, qui a précisé en fin de séance qu'une réponse pourrait être fournie au cours de l'actuelle semaine.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES