Actualités

Temps de lecture : 1 min 26 s

L’Hôtel de la Boréalie accueillera une terrasse sur la rivière

Le 20 septembre 2013 — Modifié à 00 h 00 min le 20 septembre 2013
Par

L’Hôtel de la Boréalie accueillera une terrasse sur la rivière

L’Hôtel de la Boréalie, un investissement de plus de 4 millions de dollars de l’homme d’affaires Jean Dumas, a été inauguré officiellement jeudi soir, à Saint-Félicien. Tout n’est pas fini pour cet hôtel de 56 chambres puisqu’un projet de terrasse aux abords de la rivière devrait se mettre en branle en octobre.

Situé en bordure de la rivière Ashuapmushuan, l’Hôtel de la Boréalie offre 36 chambres dans la partie neuve, 20 chambres dans la partie rénovée ainsi qu’une terrasse sur le toit qui donne une vue sur tout Saint-Félicien et ses environs. En période de pointe, l’Hôtel de la Boréalie embauchera entre 15 à 18 personnes.

Bientôt, on ajoutera une section terrasse en bordure de la rivière avec des quais pour permettre aux bateaux d’accoster. « Le but est d’enfin pouvoir accueillir comme il se doit les gens qui viennent en bateaux », a d’ailleurs précisé Jean Dumas.

Celui-ci a indiqué que le ministère de l’Environnement a délivré le certificat d’autorisation et que les travaux débuteront dès le mois d’octobre pour se concrétiser au printemps 2014. La terrasse, qui sera aménagée en trois portions de 8 m par 4 m, pourra accueillir une cinquantaine de personnes alors que le quai devrait accommoder une dizaine de bateaux.

Pour le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin, la concrétisation du projet de l’Hôtel de la Boréalie doit amener la ville à se pencher sur la mise en place d’un organisme de promotion. « Saint-Félicien devra créer une structure pour faire en sorte que Saint-Félicien-Roberval soit une destination de congrès et de tourisme. Il faut rentabiliser les investissements qui ont été faits », a-t-il indiqué.

Réinsertion sociale

En mettant en place l’Hôtel de la Boréalie, Jean Dumas et sa conjointe Nancy Larouche, directrice de l’établissement, ont choisi de faire appel au Tournant 3F, une entreprise en réinsertion sociale, pour le personnel d’entretien. L’entretien des chambres et la conciergerie sont ainsi assurés par des travailleurs qui profitent de formation en milieu de travail pour parfois intégrer durablement le marché du travail, parfois pour prendre un nouveau départ. —S.T.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES