Mercredi, 19 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 52s

Intimidation : Philippe Couillard et les commissions scolaires se blâment mutuellement

Le 03 octobre 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 03 octobre 2014
Par

INTIMIDATION. Hier, au cours de la première journée du Forum sur la lutte contre l'intimidation, le premier ministre Philippe Couillard et la Fédération des commissions scolaires se sont à tour de rôle jeté le blâme.

Philippe Couillard a parti le bal en accusant certaines commissions scolaires d'avoir réduit les budgets alloués à la lutte contre l'intimidation. « Il est inacceptable qu'elles coupent dans ces domaines-là », a-t-il lancé.

Il a fallu peu de temps à la Fédération des commissions scolaires pour répliquer et rappeler au premier ministre que ces réductions de budgets ne sont que le résultat des compressions financières imposées aux commissions scolaires. La présidente de l'organisation, Josée Bouchard, a déclaré ne pas comprendre que le gouvernement soit surpris que les compressions budgétaires aient un impact direct sur les services offerts aux élèves.

« Ce n'est pas souhaitable, c'est sûr, a-t-elle dit. Pensez-vous qu'on aime ça couper là-dedans? Mais on est rendus là et on a fait ces choix-là », a-t-elle ajouté.

La présidente de la Fédération des commissions scolaires a poursuivi en rappelant qu'il est impossible pour le personnel en milieu scolaire de faire son travail de façon efficace quand le gouvernement ne cesse de couper dans les budgets qui leur sont alloués.

TC Media

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES