Vendredi, 14 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 0 s

Cégep de St-Félicien : les élèves demandent la fin des coupures

Le 07 novembre 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 07 novembre 2014
Par

Quelque 700 personnes ont signé une pétition demandant à la direction du Cégep de Saint-Félicien de réviser les coupures annoncées au début de l'année scolaire.

Ces coupures ont entrainé la disparition de trois postes, soit l'infirmière, le conseiller pédagogique et de la travailleuse sociale. 

La pétition a été remise à la direction par l'Association étudiante du Cégep de Saint-Félicien et les représentants des trois syndicats du cégep. 

L'association soutient que la situation particulière du cégep, soit les étudiants en situation d'handicaps et le nombre de personnes originaires de l'extérieur de la région ou de l'internationale, fait en sorte que les besoins de soutien sont plus importants.

« Oui, le cégep a vu son budget coupé par le gouvernement. Mais, est-on vraiment obligés de couper dans ces services essentiels? Est-ce que l'administration du cégep a choisi le bon endroit? Est-ce qu’elle ne pourrait pas tenir tête au gouvernement? » questionne Marilou Isabelle-Potvin, instigatrice de la pétition.

L'administration a avancé des solutions partielles comme la fusion des postes de conseil pédagogique et de travail social. « L'administration essaie de nous faire croire qu'en fusionnant deux postes et en assignant leurs tâches respectives à une seule personne, on soit capable de maintenir la même qualité de service. Ça relève pratiquement de la pensée magique: on va se retrouver avec les mêmes besoins à satisfaire mais deux fois moins de moyens et des ressources humaines exténuées.», plaide Benoît Allard, co-porte-parole de l'AECSF.-

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES