Samedi, 20 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 11 s

La communauté de Mashteuiatsh lance un message clair au conseil de bande

Le 09 décembre 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 09 décembre 2014
Par

RÉFÉRENDUM.Le 8 décembre, la population de la communauté de Mashteuiatsh a décidé par référendum d'adhérer au projet relatif à la désignation des terres du parc industriel et du pôle commercial de Mashteuiatsh. La vice-chef aux Affaires extérieures et responsable politique du développement de l'économie à Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, Marjolaine Étienne, se réjouit de cette décision.

«Aujourd'hui on fait en sorte de passer à une nouvelle étape qui est la gestion de nos propres terres. Le résultat nous donne un bon signal de la part de la communauté. Par cette décision, cela signifie que notre population croit en notre capacité de développer son économie, de gérer ses terres et également ses affaires. Comme conseil de bande, ça nous réconforter de sentir le soutien et un appui fort de la communauté», explique Marjolaine Étienne.

En conformité avec la volonté exprimée, Pekuakamiulnuatsh Takuhikan s'assurera de la mise en œuvre du projet des terres désignées dans les meilleurs délais. «Dans un premier temps, comme il est requis dans la Loi sur les Indiens, nous devons attendre de recevoir l'acceptation officielle du ministre Bernard Valcourt», précise la vice-chef.

Pour la communauté de Mashteuiatsh, les terres désignées s'avéraient une solution pour dénouer la problématique du financement des entreprises qui souhaitent s'implanter à Mashteuiatsh, permettant ainsi à des entreprises d'emprunter de l'argent à des institutions financières en mettant tous leurs biens en garantie.

«Un des objectifs importants de notre conseil est de créer des conditions favorables au développement de l'économie, notamment en favorisant la création d'emplois et inévitablement de la formation pour nos jeunes. Nous croyons sincèrement que le vote favorable lance un signal très positif et porteur en ce sens pour l'avenir de la communauté de Mashteuiatsh», de conclure Marjolaine Étienne.—

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES