Vendredi, 12 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 0 s

Jean Charest bénéficiait des contacts de Marc Bibeau

Le 21 juin 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 21 juin 2014
Par

ENQUÊTE. Marc Bibeau aurait présenté de nombreux contacts à l’ancien premier ministre Jean Charest pour l’aider à trouver du financement pour le Parti libéral du Québec (PLQ).

C’est ce qu’a dit Violette Trépanier, l’ex-responsable du financement pour le PLQ de 2001 à 2013, hier à la commission Charbonneau.

M. Bibeau, actionnaire de la firme Schokbéton, était également bénévole pour le PLQ pour ramasser des fonds. Il était également considéré comme un bon ami de Jean Charest. Selon Mme Trépanier, l’homme d’affaires connaissait non seulement des entrepreneurs, mas aussi des membres des « grandes familles du Québec ».

Questionnée sur une soirée qui a eu lieu en 2003 chez M. Bibeau, Violette Trépanier a assuré qu’il ne s’agissait pas d’une activité de financement pour le PLQ. Selon elle, M. Bibeau ne voulait que « rassembler tout son monde », car il « était content de l’élection de 2003 » alors que Jean Charest a été porté au pouvoir.

Devant la commission Charbonneau, Mme Trépanier a affirmé que si des firmes de génie utilisaient des prête-noms ou de la fausse facturation pour effectuer des dons au PLQ, elle n’en était pas informée. Le parti non plus n’était pas au courant, a-t-elle assuré.

La commission Charbonneau continuera ses travaux mercredi prochain. Le procureur de la couronne, Me Paul Crépeau, a indiqué qu’il devait encore interroger Mme Trépanier pour quelques heures. Par la suite, le témoin sera contre-interrogé.

:TC Media

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES