Actualités

Temps de lecture : 1 min 4 s

Plus de 20% des postes disparaitraient à CBC/Radio-Canada d’ici 2020

Le 27 juin 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 27 juin 2014
Par

Plus de 20% des postes disparaitraient à CBC/Radio-Canada d’ici 2020

MÉDIA. D’ici 2020, plus de 20% des postes devraient disparaître, si l’on se fie aux mesures contenues dans le plan quinquennal présenté hier par la direction de CBC/Radio-Canada.

«La question des coûts fixes doit être réglée pour qu’on puisse consacrer nos ressources financières au contenu, aux émissions d’information et de divertissement, à nos grilles de télévision, à nos émissions de radio, à notre programmation de diffuseur traditionnel qui privilégie les plateformes numériques et mobiles», a déclaré mercredi le président-directeur général, Hubert T. Lacroix, dans une capsule vidéo mise en ligne sur le site internet de la société d’État.

Selon le plan présenté, CBC/Radio-Canada devrait abolir de 1000 à 1500 postes d’ici 2020. Il s’agit principalement de départs à la retraite, mais aussi de mises à pied. Ces coupures s’ajoutent au plan de compression de 657 employés prévu entre 2014 et 2015.

«On va continuer à présenter une programmation variée et de grande qualité en plus d’offrir de nouvelles avenues aux créateurs d’ici», a précisé M. Lacroix qui affirme que le plan «va permettre d’avoir en 2020 un diffuseur public moderne et très à la mode».

«Ce que la direction fait actuellement, c’est tourner le dos à son mandat de diffuseur public», a déploré Alex Levasseur président du Syndicat des communications, lors d’une manifestation qui comptait une centaine d’employés. Le syndicat dénonce aussi la diminution des bulletins de nouvelles régionaux à 30 minutes, la baisse de la production à l’interne et le délaissement graduel des plateformes traditionnelles au profit des plateformes numériques.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES