Actualités

Temps de lecture : 1 min 34 s

La Doré veut déménager l’hôtel de ville à l’église

Le 31 juillet 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 31 juillet 2014
Par

La Doré veut déménager l’hôtel de ville à l’église

COHABITATION. L’hôtel de ville de La Doré pourrait bien emménager à l’intérieur de l’église de la municipalité. Il s’agit là d’un scénario qui sera proposé à la communauté dans les prochains mois.

Cette proposition s’inscrit dans l’air du temps, qui veut qu’il soit de plus en plus difficile pour les Fabriques d’assurer les coûts d’entretien et de chauffage des églises. C’est le cas à La Doré, où la municipalité, de concert avec le conseil de Fabrique, souhaite évaluer différentes hypothèses pour assurer la survie de l’église.

« Il y aura une réunion avec la population en août ou en septembre où on fera certaines propositions », a indiqué le maire de La Doré, Jacques Asselin.

Parmi les scénarios qui seront soumis aux paroissiens, celui d’y transférer l’hôtel de ville pourrait bien être retenu. La Fabrique conserverait une partie de la salle principale, incluant la section où on retrouve l’autel, afin de continuer d’y tenir des messes et autres cérémonies à caractère religieux. Le reste de l’espace serait refermé et pourrait accueillir les bureaux de l’hôtel de ville, mais également des associations communautaires.

« L’espace résiduel pourrait être utilisé comme une salle publique, pour y accueillir des services publics et pour y convier des associations et organisations qui sont actuellement logées de façon précaire », souligne d’ailleurs Jacques Asselin.

Économies

Ce scénario permettrait d’assurer le maintien de l’église à La Doré, tout en permettant à la Fabrique de faire des économies substantielles. La municipalité pourrait devenir propriétaire ou encore agir comme locataire, tout en défrayant une portion importante des coûts de chauffage et d’entretien.

Il faudrait déterminer la meilleure formule, achat ou location. D'autres associations et organismes, comme la bibliothèque municipale par exemple, dont la municipalité subventionne le loyer, pourraient aussi se retrouver dans l'enceinte.

Celui-ci rappelle toutefois qu’il s’agit d’une proposition qui sera soumise aux citoyens et qui pourrait être appelée à être modifiée et bonifiée. Advenant que l’on décide d’aller de l’avant, différents travaux pourraient être réalisés en prévision d’un déménagement pour la fin 2015 ou encore en 2016.

Toujours dans l’hypothèse où ce scénario se concrétise, le maire Asselin souligne qu’il faudra alors se remettre en question sur la pertinence de conserver ou non certains édifices qui ne seront plus nécessaires.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES