Actualités

Temps de lecture : 1 min 15 s

Édifice du Claire-Fontaine : Trop coûteux à rénover pour lui assurer un avenir

Le 25 mars 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 25 mars 2015
Par

ORGANISMES. Il serait étonnant que l’édifice du Claire-Fontaine finisse par revivre. Les coûts pour une remise à niveau du bâtiment seraient tout simplement trop élevés, estime le maire de Roberval, Guy Larouche.

« L’édifice du Claire-Fontaine, c’est l’édifice du gouvernement, donc c’est à eux de prendre la décision à savoir ce qu’ils vont faire. Il faut tenir compte du fait que le coût de rénovation d’un édifice comme le Claire-Fontaine est au-dessus de 40 millions. Est-ce que le gouvernement est disposé à investir 40 millions dans un édifice avec les besoins qu’ils ont présentement dans le cadre de leur restructuration? Malheureusement, j’en doute », laisse tomber le maire Larouche.

Celui-ci ajoute qu’en gardant en tête l’échéance du mois de septembre pour quitter les lieux, la Ville de Roberval est très active pour trouver une solution de remplacement pour les organismes du milieu qui sont logés au Claire-Fontaine. Un premier cas a pu être réglé avec l’acquisition de l’ancienne église Saint-Jean-de-Brébeuf, où on pourra relocaliser le club de gymnastique Robi.

La Ville continue par ailleurs de lorgner l’école Sainte-Angèle (Centre de formation professionnelle) comme solution pour les autres organismes. « Notre premier plan est l’école Sainte-Angèle. On est en attente de réponse au niveau du ministère concernant l’évaluation. Les dossiers sont en cheminement et on fait un suivi très serré avec la Commission scolaire », de préciser le maire de Roberval.

Guy Larouche ajoute que si le projet d’acquisition de l’école va de l’avant, il pourrait être assorti d’un prolongement de la ligne de gaz naturel pour alimenter un système de chauffage. « Ce qui est intéressant, c’est que l’on pourrait prolonger la desserte en gaz naturel pour l’école Sainte-Angèle, l’église Saint-Jean-de-Brébeuf et l’édifice de la Traversée », a-t-il indiqué.

À LIRE ÉGALEMENT

La lente agonie du Claire-Fontaine

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES