Jeudi, 18 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 47s

Mise en demeure contre PFR : Incertitudes pour Girardville et Saint-Thomas-Didyme

Le 30 avril 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 30 avril 2015
Par

FORÊT. Une mise en demeure expédiée à Produits forestiers Résolu par le Grand conseil des Cris du Québec jette de l’incertitude sur les usines de sciage de Girardville et Saint-Thomas-Didyme.

Le Grand conseil des Cris du Québec réclame l’arrêt complet des opérations forestières sur l’unité d’aménagement 02551, situé à l’ouest du lac Saint-Jean. Ce secteur de coupe comprend des volumes de bois de quelque 400 000 mètres cubes destinés aux usines de Girardville et Saint-Thomas-Didyme.

Dans une entrevue accordée à Radio-Canada, le grand patron de PFR, Richard Garneau, a indiqué que la perte de ces approvisionnements ne se fera pas sans impact. « Ça va devenir probablement non rentable d’opérer les deux. Il faudra peut-être sacrifier une des deux scieries », a-t-il indiqué.

Les papetières que la multinationale possède dans la région pourraient elles aussi être affectées puisque moins de copeaux seront disponibles si PFR est forcée à réduire ses opérations à Saint-Thomas-Didyme et Girardville.

La mise en demeure expédiée par le Grand conseil des Cris du Québec s’inscrit dans les revendications de la Première Nation en matière d’autonomie sur le territoire forestier et son exploitation. —S.T.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES