Actualités

Temps de lecture : 1 min 43 s

Le développement touristique dans la mire de Roberval

Le 13 mai 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 13 mai 2015
Par

TOURISME. Depuis quelques années, les organisations municipales font de plus en plus d'investissements de type récréotouristique. Nouvelle vision du développement, diversification de l'économie locale et amélioration de la qualité de vie, voilà ce qui pourrait expliquer cette transformation.

La Ville de Roberval n'échappe pas à cette tendance, depuis environ 5 ans, les investissements récréotouristiques ont été bonifiés et l'actuel maire souhaite poursuivre sur cette lancée.

Bordure lacustre, marina, bateau la Tournée, Village sur Glace, Jardin des Ursulines, club nautique et VTT, circuit patrimonial, camping mont Plaisant, etc. Voilà quelques-uns des exemples d'investissements que la Ville de Roberval fait sur une base sporadique ou annuelle.

« Il faut absolument se tourner vers l'avenir. Il faut développer ce qui a été fait, mais également tout faire pour se diversifier. La directive que nous voulons mettre d'avant au conseil est de faire de l'incitatif touristique et ainsi amener beaucoup plus de touristes ici et sur une période mieux étalée. Nous voulons plus que le “boum” de la Traversée. C'est pour cette raison que nous tentons d'aider nos organismes qui sont en action en été comme en hiver », mentionne le maire de Roberval, Guy Larouche.

Faire sa place

Les investissements réalisés sur le plan récréotouristique ont des retombées financières importantes pour le milieu : « Quelqu'un qui souhaite aller passer la journée à la plage, arrêtera à l'épicerie pour repas ou ira au restaurant. Ces actions font tourner notre économie et quand l'économie va, tout va. »

Est-ce qu'une famille pourrait prendre la décision de passer une journée de vacances à Roberval plutôt que de se diriger vers une autre attraction touristique? Au dire du maire oui : « Quand c'est agréable dans ton coin, ce n'est pas une obligation de partir vers l'Ontario et de dépenser là-bas. Est-ce que c'est possible de dire : Cette année, on va virer ici. Oui, c'est possible et pour ce, il faut avoir des idées. Selon moi c’est possible, il faut simplement y aller étape par étape. »

Toujours en ébullition

À l'approche de la saison de pêche, la Ville de Robeval a procédé à l'ajout de nouveaux quais dans le secteur du Quai des Anglais afin d'accueillir les pêcheurs. Les accès au lac sont donc nombreux afin de les accommoder : « Il est donc important de procéder aux développements et améliorations de nos attraits. Qui sait, nous pourrions installer des glissades d'eau au mont Plaisant ou faire des croisières vers l'île aux couleuvres! », conclut Guy Larouche.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES